• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Abdellatif Kechiche : Menaces de mort, Racisme… Ses révélations chocs sur l’industrie du cinéma !

Abdellatif Kechiche : Menaces de mort, Racisme… Ses révélations chocs sur l’industrie du cinéma !
  • A-
  • A+
Partager Google+

Après avoir réalisé le film à succès La vie d’Adèle, Abdellatif Kechiche a été la cible de nombreuses attaques. Ainsi, lors d’un entretien accordé à Nice Matin, le réalisateur franco-tunisien a tenu à revenir sur les menaces et il racisme dont il est victime au sein de l’industrie du cinéma. Non Stop People vous en dit plus.

Depuis la sortie de La vie d’Adèle, Abdellatif Kechiche a fait l’objet de bon nombre de critiques. A commencer par Julie Maroh, l’auteure de la bande dessinée Le bleu est une couleur chaude à l’origine du film. Sur son blog, elle n’avait alors pas manqué de tacler le réalisateur : "Je tiens à remercier tous ceux qui se sont montrés étonnés, choqués, écœurés que Kechiche n’ait pas eu un mot pour moi à la réception de cette Palme. Je ne doute pas qu’il avait de bonnes raisons de ne pas le faire, tout comme il en avait certainement de ne pas me rendre visible sur le tapis rouge à Cannes alors que j’avais traversé la France pour me joindre à eux, de ne pas me recevoir –même une heure- sur le tournage du film, de n’avoir délégué personne pour me tenir informée du déroulement de la prod’ entre juin 2012 et avril 2013, ou pour n’avoir jamais répondu à mes messages depuis 2011". Un coup de gueule qui n’était pas passé inaperçu et qui avait donné suite à de nombreuses attaques envers le réalisateur.

"On m’a craché dessus"

Lors d’un récent entretien accordé à Nice Matin, Abdellatif Kechiche a tenu à balayer les critiques, notamment celles concernant les scènes de sexe, jugées trop osées par certains au point même que le film ait fait l’objet d’une annulation du visa d’exploitation. Une décision "plutôt saine" selon celui qui avoue au passage ne pas se sentir "censuré par les responsables d’une association catholique", confiant n’avoir "jamais voulu froisser aucune religion" ajoutant qu'"on n’attente pas à (sa) liberté d’expression". Cependant, Abdellatif Kechiche –qui envoyait Léa Seydoux en justice- juge injustes la tournure prise par le film. "On avait une autoroute pour créer un sentiment de paix et d’harmonie. Et tout à coup, on m’a craché dessus", a-t-il lâché, évoquant une "haine" qui lui aurait valu de recevoir "des lettres (lui) souhaitant un cancer généralisé" et "des menaces de mort en Tunisie". Une situation qu’il semble avoir du mal à gérer, allant jusqu’à confier regretter d’avoir réalisé La vie d’Adèle.

Abdellatif Kechiche dénonce "un racisme pernicieux" dans le cinéma

Et pour cause, alors qu’il tente depuis trois ans de monter un nouveau projet de long-métrage intitulé Ineffable Amour, le réalisateur –qui était considéré comme "un génie" par l’actrice Sabrina Ouazani- est victime de boycott : "Le Centre national du cinéma, le ministère de la Culture, l’Académie des César, Orange et les banques. Ce sont eux qui me censurent". Plus encore, celui qui faisait son entrée dans le dictionnaire au même titre que Nicole Kidman a dénoncé un "racisme pernicieux" dans "l’intelligentsia de gauche", soulignant "beaucoup d’impostures dans le milieu du cinéma" et "des petits coups fourbes". 

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 18 déc Kim Kardashian West @KimKardashian
    💋❤️💋❤️ https://t.co/hpKszjYOIP
    Détails
  • 18 déc Kim Kardashian West @KimKardashian
    Hi!!! https://t.co/VsQgmwHytw
    Détails
  • 18 déc Paris Hilton @ParisHilton
    I have been so fortunate to follow in their footsteps & create my own path to lead me to the successful businesswom… https://t.co/tYZuQKay2i
    Détails