Cinéma

Brigitte Bardot : "souris, pigeons, canards", son appel à l'aide contre un sacrifice d'animaux

Brigitte Bardot : "souris, pigeons, canards", son appel à l'aide contre un sacrifice d'animaux
  • A-
  • A+

Dans une lettre rendue publique ce lundi 10 novembre par sa Fondation, Brigitte Bardot a poussé un coup de gueule contre des sacrifices d'animaux qui vont se dérouler au Népal, lors de la fête de Gadhimai, qui célèbre une déesse hindoue représentant le pouvoir. L'actrice française de 80 ans n'a pas hésité à interpeller l'opinion du président népalais sur cette pratique qu'elle juge "cruelle".

Engagée pour la cause animale depuis 1973, année pendant laquelle elle a mis fin à sa carrière, Brigitte Bardot se mobilise pour empêcher le grand plus sacrifice collectif d'animaux au monde célébré lors de la Fête de Gadhimai, au Népal. Une fois tous les cinq ans, des animaux sont tués dans le but de plaire à Gadhimai, déesse de la puissance.

La lettre de Brigitte Bardot

Dans une lettre ouverte diffusée hier sur le site de sa Fondation, Brigitte Bardot supplie le président népalais, Ram Baran Yadav, "d'abolir une tradition aussi cruelle".

Elle ajoute : "Les défenseurs des droits des animaux au Népal et ailleurs font une fois de plus campagne pour mettre fin au plus grand sacrifice collectif d'animaux au monde à Gadhimai Mela. Le monde regardera une nouvelle fois avec horreur et désespoir quelques 250 000 chèvres, buffles, cochons, poulets, pigeons, canards et souris blanches être cruellement sacrifiés en deux jours", écrit-elle dans ce courrier.

Premier coup de gueule en 2009

La fête a suscité de nombreuses protestations de militants des droits des animaux. En 2009 déjà, Brigitte Bardot avait adressé une lettre au président népalais où elle qualifiait cette pratique de "violente, cruelle et inhumaine". Des militants, dont Maneka Gandhi (femme politique indienne), ont aussi fait plusieurs tentatives pour faire arrêter le rituel et écrit au gouvernement pour lui demander d'arrêter ces tueries.

Mais les autorités népalaises ont refusé d'intervenir et de s'immiscer dans cette tradition religieuse vieille de plusieurs siècles, précise le site de la Fondation Brigitte Bardot, qui n'a pas hésité à publier des vidéos chocs pour alerter l'opinion publique.

Par Clara P

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 10 déc Non Stop People @NonStopPeople

    On a aimé live-tweeté #KohLanta avec vous cet année ! On est déjà en tenue de combat pour le livetweet de #DALS dem… https://t.co/ocNELYt0FN

    Détails
  • 10 déc Non Stop People @NonStopPeople

    RT @kik_ikram: Tout est bien résumé 😂😂😂 #KohLanta https://t.co/OGFCNTnbXS

    Détails
  • 09 déc Non Stop People @NonStopPeople

    Quand t'as gagné l'anneau, le confort, les poteaux, une meuf et 100 000€ #KohLanta https://t.co/M6Ba5EsdS4

    Détails