• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Bruno Salomone est encore très proche de Jean Dujardin (Exclu)

Bruno Salomone est encore très proche de Jean Dujardin (Exclu)
(c) Maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

A 43 ans, le comédien vient de tourner le délirant Goal of the dead. Un film en deux parties qui n’est pas sans rappeler le génial Shaun of the Dead. Ici, ça parle de foot, de zombie, c’est gore, drôle, et en plus, bien fait. Avec des effets spéciaux travaillés, Benjamin Rocher et Thierry Poiraud ont réalisé un film dans un genre peu utilisé dans l’hexagone : La "comédie horrifique".

C’est dans ce contexte que Bruno Salomone est revenu pour Non Stop People sur ses plus gros succès et tournages, ainsi que sur ses amitiés. L'interview induit : son admiration pour ses collègues, ses souvenirs des Nous Ç Nous, un gigot d’agneau avec Jean Dujardin, et sa possible grosse…tête.

Les réalisateurs ont-ils eu du mal à vous convaincre pour participer à leur film ?

Pas du tout, au contraire. Benjamin Rocher qui avait réalisé La Horde m’a dit : "J’ai pas osé t’appeler sur La Horde"… Je lui ai dit "Mais t’es malade !".  J’adore ce genre de film, plus à faire qu’à regarder presque. Franchement pour un comédien, c’est un kiffe. Des films de ce genre, il y en a très peu en France donc dès qu’il y en a un, et en plus de qualité, je saute sur l’occasion.

Comment vous avez préparé le rôle ?

On s’est entrainé avec Emmanuel Lanzi (l’action coordinateur du film, NDLR) pour les scènes physiques. Je me suis un peu replongé dans Shaun Of The Dead mais de toute façon, c’est toujours mieux de se réapproprier les choses. Pour interpréter le rôle du producteur je me suis inspiré de personnes que je connais. Je me suis dit, là, pour faire un agent de footballeur, ça ira très bien un producteur : Dans la condescendance, ça devrait être assez proche.

Parlez-moi de  votre personnage, Marco, l’agent d’Idriss

C’est un agent un peu véreux. Pour lui, un joueur c’est un pion, c’est son compte en banque. J’essaye d’y apporter une petite pointe d’humanité parce que sinon, on ne s’y attache pas. En clair, c’est pas un mec avec qui on partirait en vacances, à part si c’est lui qui loue la baraque.

Ça vous a rappelé des rôles des Nous Ç Nous ?

 Non, ça n’a rien à voir mais ça m’a aidé parce que déjà à l’époque on devait créer des nouveaux personnages. Ça, c’était hyper excitant, ça demandait une créativité assez énorme. Les Nous Ç Nous, ça fait partie de ma carte d’identité. Pour Goal of the Dead, c’est un seul personnage à approfondir.

Sur quel tournage vous  avez pris le plus de plaisir ?

Les Nous Ç Nous c’est le début, donc c’est les meilleurs moments, parce qu’on commence. Tout est magique, on s’en fout, on calcule pas, on fait juste les choses par plaisir. Après, à chaque fois que je tourne, c’est une aubaine, c’est un cadeau.

Les films vous demandent plus de rigueur ?

Non, finalement, les sketches demandent beaucoup de rigueur aussi…Techniquement, c’est une performance car on fait un personnage qui est poussé à l’extrême, et on doit l’habiter. Si on force les traits mais qu’on ne croit pas au personnage, ça ne marche pas. Donc pour moi, c’est beaucoup plus compliqué, enfin pour tout le monde d’ailleurs.

En pleine écriture d'un nouveau one man show

Concernant les autres projets, vous comptez remonter sur scène ?

Oui, mais pas avant septembre 2015, pour un one man show. Je suis en train de l’écrire, j’en suis au premier tiers de l’écriture. Je ne peux pas trop en parler, c'est tout frais, ça risque de basculer, de changer. Hormis ça, je continue Fais Pas Ci Fais Pas Ça. Là, on arrive à la saison 7 qui sera diffusée en décembre. Après j’ai plein d’autres choses… 

D’ailleurs, comment se passent les tournages de Fais pas ci fais pas ça ?

Ça se passe super bien, on se connait tellement… Pour le coup, c’est vraiment le côté famille qui prend tout son sens parce que ça fait 7 ans qu’on tourne ensemble. Celui qui fait mon fils, Lilian, il avait 7 ans au début, maintenant il en a 14, il me dépasse. Concernant son jeu d’acteur, plus il grandissait, plus il perdait forcément de sa fraicheur d’enfant. A un moment on s’est dit "ah mince peut-être qu’il va jouer faux". Et là, il a trouvé un truc ambiance les beaux gosses ; Il est à hurler de rire. A chaque fois qu’il parle, il fait mouche. Quand on voit l’évolution…Ca ne peut que nous toucher.

Certains ont pris la grosse tête au fil des saisons ?

Les gens qui ont la grosse tête généralement, c’est des gens malheureux, parce qu’ils ont besoin de prouver quelque chose...

Et vous, vous avez la grosse tête ?

Moi j’ai d’autre chose de gros mais ça, je vais pas en parler là ahah ! Si ça se trouve, je l’ai, mais je m’en rends même pas compte.

Vous avez gardé les mêmes amis au cours de votre carrière ?

Oui, mais je sens les gens qui sont là parce qu’ils sont attirés par ce que je fais, et ceux qui m’aiment vraiment. Après forcément, on se perd un peu dans tout ça.

Vous êtes toujours en contact avec Jean Dujardin ?

On s’est vus hier, on a mangé ensemble. J’ai mangé du gigot d’agneau si vous voulez tout savoir, c’est sympa hein ?

Vous avez des nouvelles d’Alexandre Astier ?

Ah non, je sais pas du tout ce qu’il fait.  Il vit en ermite dans un château  je ne sais pas où…En Ardèche je crois. Pas de nouvelle, bonne nouvelle.

Par Caroline André

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 13 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Désireuse de voir ses filles reprendre le cours de leur existence, Laeticia Hallyday aurait remis Jade et Joy à l'é… https://t.co/FwYQOQXOSC
    Détails
  • 13 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Candice Pascal s'est blessée à quelques heures seulement de la finale de Danse avec les stars #DALS8… https://t.co/IGmLkEBOWG
    Détails
  • 13 déc Rihanna @rihanna
    shade: #SPANKED #MATTEMOISELLE drops Dec. 26th at @fentybeauty @sephora and @harveynichols https://t.co/duNGx1OQi4
    Détails