• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Carole Bouquet révèle : "J'ai fait toutes les bêtises possibles à cet âge" (Vidéo)

Carole Bouquet révèle : "J'ai fait toutes les bêtises possibles à cet âge" (Vidéo)
  • A-
  • A+

Dans un entretien accordé à "TéléObs", Carole Bouquet, qui revient dans les troisième saison de la série "Les Hommes de l'ombre", sur France 2, revient sur ses débuts à 19 ans dans le métier d'actrice et sur ce que lui a apporté sa carrière.

A 59 ans, Carole Bouquet n'a rien à envier aux stars Hollywoodiennes. Ni sa beauté naturelle, ni sa filmographie impressionnante. A l'âge de 19 ans seulement, l'actrice était déjà une star. Son rôle dans le film de Luis Buñuel, Cet obscur objet du désir, en 1977, lui ouvre les portes d'un monde dont elle ne saisit pas encore toute la portée. L'héroïne de la troisième saison de la série Les Hommes de l'ombre réalise qu'à notre époque, les choses auraient été bien différentes : "On ne m'a pas sollicitée une seule fois pour une interview. Vous imaginez la même situation aujourd'hui ? J'aurais fait la couverture des magazines de mode dans le monde entier. On m'aurait demandé mon avis et, à 19 ans, je n'en avais pas. Mais j'aurais parlé tout le temps, partout", confie-t-elle à TéléObs. Carole Bouquet se réjouit également d'avoir échappé à l'ère des téléphones qui sont omniprésents, et diffusent tout sur les réseaux sociaux : "Comme j'ai fait toutes les bêtises possibles à cet âge, ils auraient sans doute entravé ma liberté de l'époque... Je n'aurais pas aimé qu'on me filme à la sortie du Studio 54". 

L'indomptable Carole Bouquet

L'actrice revient ensuite sur son expérience de James Bond Girl face à Roger Moore dans Rien que pour vos yeux, un tournage sur lequel elle ne s'était "jamais autant ennuyée". Elle explique, à nos confrères de TéléObs, qu'en terme de promotion, elle n'avait assisté qu'à l'avant-première du film à Paris : "Qu'est-ce que j'aurais raconté ? Que j'avais envie de faire autre chose, que je piétinais d'impatience à jouer du Racine ?". Indomptable, Carole Bouquet, qui a toujours refusé de passer par la case chirurgie esthétique, se montrait déjà franche à l'époque : "J'avais dit, un jour, à un journaliste qu'il n'y avait aucun mérite à tourner un film pareil. Comme Roger (Moore) était trop vieux pour crapahuter, et que les cascades ne m'amusaient pas, nos doublures faisaient tout à notre place. Je sais très bien mentir, encore faut-il que j'en aie envie. Il valait mieux que je me taise". La comédienne estime que de nos jours, les James Bond Girls bénéficient d'un tout autre statut : "Aujourd'hui, ce serait différent, je pourrais davantage jouer sur ce que le public attend désormais d'une James Bond Girl : faire preuve d'humour, etc. Mais, en 1981, tout le monde se fichait éperdument du rôle joué par les femmes dans ces films".

Par Lauren Clerc

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 22 Jan GAD @gadelmaleh

    Pour arriver sur Netflix j'ai du passer tous les castings ! Nouveau spectacle "Gad part en live", le 24 janvier su… https://t.co/Pn8vl6nteP

    Détails
  • 22 Jan Cyril Hanouna @Cyrilhanouna

    RT @AdrienCommery: Vous êtes nombreux à avoir demandé la chanson de remerciement que nous avons fait pour @Cyrilhanouna et @TPMP #TPMPFait…

    Détails
  • 22 Jan Jamel Debbouze @DebbouzeJamel

    C'est mon gars sure! https://t.co/z3Fpp93xNK

    Détails