• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Clotilde Courau visée par un élu RN dans un tweet sexiste : L’enquête est ouverte

Clotilde Courau visée par un élu RN dans un tweet sexiste : L’enquête est ouverte
  • A-
  • A+
Partager Google+

Ce jeudi 2 mai, le parquet de Rennes a annoncé qu’une enquête était en cours après la plainte d’un collectif féministe, déposée à l’encontre de Christophe Lechavalier pour son tweet sexiste visant Clotide Courau. Non Stop People vous en dit plus.

Christian Lechevalier avait visiblement une dent contre Clotilde Courau. L’actrice de 50 ans a en effet été prise pour cible par l’élu Rassemblement National en 2017. Dans un tweet injurieux et sexiste, le conseiller régional breton du parti politique d’extrême droite a partagé une photo de Clotilde Courau vêtue d’une robe rose. En légende de son post, le politique avait écrit : "Prude jeune fille, prête à signer un contrat dans la chambre de Walstein". Dans cette même publication, Christian Lechevalier retweetait le post d’un autre internaute et dans lequel ce dernier ajoutait le hashtag "Balance Ta Pétasse", en référence au fameux hashtag "Balance Ton Porc", créé pour dénoncer les harceleurs. Choqué par ce tweet mis en ligne en pleine polémique concernant l’affaire Harvey Weinstein, le collectif féministe et LGBT Les Effronté.es a porté plainte en novembre 2017 pour "provocation à la haine ou à la violence à l’égard d’un groupe de personnes", ainsi que pour "injures publiques à caractère sexiste".

"Une manœuvre de dénonciation calomnieuse"

Le parquet de Rennes a donc saisi l’affaire et ce jeudi 2 mai, Philippe Astruc, le procureur en charge de l’affaire a annoncé à l’AFP : "L’enquête est en cours. L’appréciation sur la suite judiciaire sera faite au terme de celle-ci". Christian Lechevalier s’en était également pris à plusieurs autres comédiennes, en les décrivant comme étant de "charmantes ingénues, prêtes à rejoindre Weinstein dans sa chambre et à s’étonner". De son côté, le membre du parti Rassemblement National a déclaré concernant la plainte que : "C’est du réchauffé, cela n’a abouti à rien du tout". Selon lui, il s’agit d’une "manœuvre" de "dénonciation calomnieuse" réalisée par une association qui a pour objectif de "se faire de la publicité à peu de frais". Décidé à obtenir justice, le collectif dénonce le tweet du politique, qui illustre selon lui, la banalisation de "la culture du viol" dans notre société.

Par Nina Siahpoush-Royoux

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 12 nov Non Stop People @NonStopPeople
    Anémone : quand elle balançait sur Johnny Hallyday et le fisc https://t.co/Xgr7r6ErNG https://t.co/A9odlNlhPP
    Détails
  • 12 nov Non Stop People @NonStopPeople
    RT @NonStopPeople: Comprenez-vous que les chanteurs fassent des pauses dans leurs carrières ?
    Détails
  • 12 nov Non Stop People @NonStopPeople
    Comprenez-vous que les chanteurs fassent des pauses dans leurs carrières ?
    Détails