• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Coronavirus - Gérard Depardieu : son avis bien tranché sur les nouvelles mesures

Coronavirus - Gérard Depardieu : son avis bien tranché sur les nouvelles mesures
  • A-
  • A+
Partager Google+

Gérard Depardieu sortira dans quelques jours un nouvel ouvrage "Ailleurs". À cette occasion, l'acteur s'est confié au Point et a fait part de son point de vue concernant les nouvelles mesures sanitaires.

Le 28 septembre dernier, Olivier Véran annonçait les nouvelles mesures sanitaires mises en place afin de lutter activement contre la propagation du coronavirus. Et évidemment, cela n'a pas plu à tout le monde, et plus précisément aux restaurateurs qui sont une nouvelle fois impactés, soit par une fermeture totale comme à Marseille, soit par une fermeture à 22 heures comme dans certaines villes.
Et une personne a son avis bien tranché sur la question, il s'agit de Gérard Depardieu. L'acteur emblématique, récemment taclé par Vincent Lindon sortira le 8 octobre prochain son nouvel ouvrage, Ailleurs. À cette occasion, il s'est confié dans les colonnes du Point et a abordé de nombreux sujets d'actualité, comme le coronavirus.

"On nous prend pour des enfants" 

Gérard Depardieu qui avoue ne pas avoir peur du virus, assure à propos du confinement :  "La sauvagerie du confinement, c'est que les politiques ne savent pas où ils sont ni ce qu'est ce putain de Covid. Il y a eu un paquet d'âneries de dites depuis mars [...] J'ai toujours détesté les politiques, car je déteste que l'on s'occupe de moi". "Je respecte certains gestes. Mais on nous prend pour des enfants" a-t-il ensuite déclaré.

L'acteur, qui refuse de rencontrer Emmanuel Macron, a ensuite été interrogé sur le boom des livres concernant le développement personnel et cette tendance du "bien-être" dans une époque parfois compliquée. "Rester positif, c'est l'obsession de notre époque. Nous sommes dans une merde terrible. Il faut commencer par arrêter de faire trop de politique politicienne et essayer de vivre avec ce que l'on a. Nous avons détruit les trois quarts de ce que nous avions. Ne serait-ce que la ruralité. Trouver un médecin à la campagne est devenu impossible. Le médecin est noir ? Je ne veux pas y aller, il est noir! On est chez les fous".

Par J.F.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 27 oct Non Stop People @NonStopPeople
    TPMP : Kelly Vedovelli en colère contre Laura Laune https://t.co/RT2Vl1Vy6W https://t.co/2h887fq9Jm
    Détails
  • 27 oct Non Stop People @NonStopPeople
    Êtes-vous prêts pour un éventuel reconfinement ?
    Détails
  • 27 oct Non Stop People @NonStopPeople
    Les 12 coups de midi : pourquoi Valérie Bègue est furieuse contre l'émission https://t.co/uIvW4DqEUE https://t.co/jfoS5JeD5x
    Détails