• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Dany Boon épinglé par Médiapart pour des pratiques d’évasion fiscale

Dany Boon épinglé par Médiapart pour des pratiques d’évasion fiscale
  • A-
  • A+
Partager Google+

Une enquête de "Médiapart" publiée le mercredi 23 janvier, révèle que Dany Boon ne paierait pas l’intégralité de ses impôts en France. Non Stop People vous en dit plus.

C’est un rôle que Dany Boon avait bien caché. Dans une enquête-vidéo intitulée "La Comédie fiscale de Dany Boon", "Médiapart" dévoile les dessous de l’image de "patriote fiscal" que se serait construit l’acteur. Alors qu’il assurait en mars dernier dans "C à vous" être ravi de payer 50% d’impôts en France, ses véritables pratiques seraient tout autre. L’enquête indique que la résidence fiscale de l’acteur aurait changé à plusieurs reprises, passant de la France à la Belgique ainsi qu’aux États-Unis et le Royaume-Uni depuis 2014. En étant résident fiscal à l’étranger, Dany Boon doit alors prouver qu’il ne vit pas en France plus de la moitié de l’année. Des documents dévoilent que son avocat lui conseille de tenir deux calendriers, l’un pour calculer le nombre de jours qu’il passe en France et l’autre pour calculer le nombre de jours qu’il passe au Royaume-Uni pile à minuit

Dany Boon a demandé à ce que la loi fiscale française ne s’applique pas sur sa succession

D’après les documents et témoignages réunis par "Médiapart", le réalisateur de "Bienvenue chez les Ch’tis" a investi plusieurs millions d’euros dans une dizaine de hedge funds (fonds spéculatifs), domiciliés dans des paradis fiscaux comme les îles Caïmans. Dany Boon a également réclamé en 2016 que le droit fiscal français sur l’héritage ne s’applique pas à son patrimoine. Ce souhait serait "contraire à ce qu’il raconte publiquement" précise le journaliste Fabrice Arfi. Le réalisateur aurait de plus demandé à ses avocats comment ses héritiers pouvaient échapper à la fiscalité française. L’enquête révèle aussi que les comptes de ses sociétés "Productions au Ch’timi" et "Productions du Chicon" ne sont pas publiés, une pratique illégale qui empêche de connaître ses bénéfices. Contacté à plusieurs reprises par la rédaction de "Médiapart", Dany Boon n’a pas souhaité répondre aux questions.

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 21 aoû Non Stop People @NonStopPeople
    Adil Rami viré de l'OM : le footballeur sort du silence pour la première fois https://t.co/OS5LNDeQnw https://t.co/P4kaetffEo
    Détails
  • 21 aoû Non Stop People @NonStopPeople
    Valérie Trierweiler rancunière ? Elle tacle François Hollande dans son nouveau livre https://t.co/bKS2LkSCkJ https://t.co/qk7qN76n9v
    Détails
  • 21 aoû Non Stop People @NonStopPeople
    DALS : Patrice Laffont futur candidat à l'émission ? Sa réponse cash https://t.co/hb9og3zLPr https://t.co/0YSQzjQl9j
    Détails