• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Dany Boon épinglé pour évasion fiscale : L'acteur porte plainte contre Mediapart

Dany Boon épinglé pour évasion fiscale : L'acteur porte plainte contre Mediapart
  • A-
  • A+
Partager Google+

Suite à une enquête menée par Mediapart qui révélait que Dany Boon ne payait pas l’intégralité de ses impôts en France, l’acteur a décidé de porter plainte mais pas pour diffamation. Non Stop People vous en dit plus.

Le 23 janvier dernier, Mediapart dévoilait une enquête intitulée "La Comédie fiscale de Dany Boon", laquelle accusait l’acteur et humoriste de se jouer de la fiscalité en France en changeant à plusieurs reprises de résidence fiscale depuis 2014. "J’ai toujours payé, je paye et je paierai toujours tout l’impôt là où il m’est réclamé partout où j’exerce mes activités professionnelles et artistiques" avait-il déclaré dans un communiqué de presse après avoir été la cible d’attaques sur les réseaux sociaux. Mais la bataille est loin d’être finie. Le journaliste responsable de l’enquête, Fabrice Arfi, a fait savoir que Dany Boon avait engagé des poursuites à l’encontre de Mediapart. "Le comique, acteur, réalisateur et producteur français de renom a déposé plainte contre Mediapart pour 'vol', 'atteinte au secret des correspondances', 'violation du secret professionnel' et ‘recel'" a écrit le journaliste.

Les sources de Mediapart dans le viseur de Dany Boon

Une contre-attaque étonnante étant donné qu’aucune charge pour diffamation n’est avancée par le comédien et que celui-ci "ne conteste aucune des informations que nous avons rendues publiques dans cette enquête-vidéo (...); il conteste le fait que nous ayons pu les rendre publiques". Ce qui en dit long pour Fabrice Arfi : "En choisissant délibérément de contourner le droit de la presse pour poursuivre Mediapart de délits tels que le 'vol' ou l’'atteinte au secret des correspondances', Dany Boon n’a qu’un objectif : trouver nos sources." Toutefois, le journaliste assure que la loi les "autorise" à "opposer aux questions des policiers le secret des sources". Fabrice Arfi et ses deux collègues, Michaël Hajdenberg et Antoine Guerre ont été entendus par la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BDRP) de la PJ.

Par E V

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 27 mai La Fouine @lafouine78
    RT @astleyeko: Fouiny babe ❤️ https://t.co/iCuTYfW7TC
    Détails
  • 27 mai La Fouine @lafouine78
    RT @loganflahou: Il et chaud https://t.co/777eKgnHtn
    Détails
  • 27 mai La Fouine @lafouine78
    RT @Roma_zbd: ooh j’aime bien https://t.co/rX8eFTWtoS
    Détails