Cinéma

DSK : Anne Sinclair furieuse après « Welcome to New York » ?

DSK : Anne Sinclair furieuse après « Welcome to New York » ?
  • A-
  • A+

C’est une declaration choc de Vincent Maraval ce dimanche dans les colonnes du JDD. Le producteur de « Welcome to New York » qui revient sur l’affaire DSK avec Gérard Depardieu dans le rôle principal, affirme être censuré par la presse. Vincent Maraval évoque même Anne Sinclair .

A moins de 3 jours de l'ouverture du Festival de Cannes 2014, la polémique enfle autour du film "Welcome to New York" d'Abel Ferrara. Un long-métrage grossièrement inspiré de l'affaire DSK et qui serait pour le moment snobé par la presse selon ses producteurs. Ces derniers ont d'ailleurs décidé de lancer le film uniquement en VOD en France avant peut-être un passage par le Festival de Cannes où le film n'est pas encore programmé officiellement. Après avoir précédemment dénoncé l'omerta de la presse il y a quelques semaines, le producteur Vincent Maraval - habitué des coups de gueule- en a remis une couche dans les colonnes du "Journal du Dimanche". Le producteur affirme aujourd'hui que "Welcome to New York" est victime de censure.

« Je viens d'apprendre qu'UGC essaie d'empêcher la sortie du film sur ses écrans en Belgique en faisant pression sur ses exploitants. Deux partenaires médias importants nous demandent de retirer leur logo sur l'affiche. Ça me sidère. Je ne suis pas adepte de la théorie du complot. Mais là, les faits parlent pour moi et illustrent, à l'instar de ce que nous subissons depuis trois ans, les relations incestueuses qu'entretiennent dans ce pays les élites, les politiques, les médias. À tous les échelons, on pratique l'autocensure, c'est pitoyable. Inutile de donner des ordres, on obéit au-delà des espérances. N'importe où dans le monde, on peut faire des films comme Le Caïman de Nanni Moretti sur Berlusconi ou Fahrenheit 9/11 sur George Bush, ou même Les Hommes du président (sur le Watergate) sans problème. En France, on n'arrive pas à parler de notre histoire présente. Il faut souvent attendre des décennies. Aucune chaîne de télé française n'a voulu nous financer, alors que nous avions deux immenses stars internationales. On a proposé le scénario à Canal+ et à Orange, qui ont eu des réactions positives avant de refuser. Le film est de nationalité américaine. Les financiers sont Wild Bunch, la Ville de New York, et une société réunissant trois investisseurs privés. Il a coûté 3 millions de dollars. J'ai lu dans Le Nouvel Obs que pas un banquier n'a voulu mettre de l'argent dedans. Cela fait cinquante ans que les banques et les assurances ne financent plus le cinéma! Ce qui est vrai, c'est que tout le monde nous a déconseillé de tourner ce film, nos amis comme nos ennemis », explique longuement Vincent Maraval qui affirme par la suite qu’Anne Sinclair elle-même pourrait agir selon un des proches de DSK. « Dan Franck [ami de l'ex-couple DSK-Sinclair], que j'ai croisé une fois dans ma vie, à qui on n'a jamais proposé d'intervenir sur le scénario en dépit de ce qui a été dit, m'a même menacé lors d'un dîner auquel assistaient une quinzaine de personnes. Je cite : "Sache une chose, Anne Sinclair dépensera toute sa fortune à détruire ta vie ».

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 10 déc Gad Elmaleh @gadelmaleh

    RT @Cyrilhanouna: Le vendredi c est tjrs la folie dans #TPMP et on fera un point sur #PetitBabaNoel https://t.co/N1WV5tiLuM

    Détails
  • 10 déc Paris Hilton @ParisHilton

    Amazing evening with my beautiful sis @SofiaRichie celebrating our @TheGaloreMag covers. ✨👯✨ https://t.co/Qa8Tmpus58

    Détails
  • 10 déc xoxo, Joanne @ladygaga

    RT @gagamonster96: Watch Lady Gaga perform 'Million Reasons' on Alan Carr's Happy Hour here: https://t.co/xom6js7LVW https://t.co/74EcsWatB6

    Détails