Cinéma

Emilie Dequenne parle de 'Divin Enfant' en exclusivité sur NSP

Emilie Dequenne parle de 'Divin Enfant' en exclusivité sur NSP
  • A-
  • A+

L'actrice Emilie Dequenne est venue dans les studios de Non Stop People nous parler de son actualité et du film "Divin Enfant", en salles le 15 janvier prochain. Le long métrage, réalisé par Olivier Doran, met en scène le réveillon de Noël d'une famille recomposée, qui s’avérera aussi drôle que chaotique. La belle Emilie Dequenne, qui avait remporté le prix d'interprétation féminine à Cannes pour son rôle bouleversant dans Rosetta, incarnera la maîtresse de maison qui annonce à son mari qu'elle est enceinte, sans savoir que ce dernier est stérile. Entretien avec l'une des actrices françaises les plus talentueuses.

Non Stop People : Comment s'est déroulé le tournage de "Divin Enfant" ?

Emilie Dequenne : C’était plutôt amusant. On a tourné les 3 semaines précédant les fêtes de Noël il y a un an, et on a repris pour 3 nouvelles semaines après les fêtes. Et comme on tournait un réveillon de Noël, on a tous passé un très long réveillon. Le tournage a duré plus de 6 semaines, et on était une belle bande de comédiens, c’était vraiment de bons souvenirs.

Quel est votre meilleur souvenir du tournage ?

J’ai un souvenir absolument génial de fin de film. On s’est dit qu’on allait organiser un pot, comme c’est la tradition après un tournage. On a fait la fête de fin de film, mon mari était là. Ma régisseuse s’est occupée du buffet et la production nous a loué l’endroit. C’était très bon enfant.

Vous vous êtes inspirée des comédies américaines pour ce film étonnant ?

C’est une vraie comédie, et qui, sans être péjorative, s’éloigne de la comédie française classique, c'est vrai. Ce n’est pas que drôle. Le film est assez déroutant, beaucoup de gens ne savent pas où le ranger. Certains pensent que c’est une comédie, d’autres trouvent que c’est plutôt un film d’auteur. L'interêt ne réside pas que dans le gag. Il y a des moments très drôles, certes, mais on s’intéresse aussi aux personnages. Il y a des enjeux et des rapports entre les gens. Donc c’est vrai que ça se rapproche de la comédie anglo-saxonne.

Que vous évoque la nomination de la réalisatrice Jane Campion à la présidence du jury du prochain festival de Cannes ?

Je l’ai appris à l’instant. Je n’étais pas au courant. Mais quand on soulève le fait que ce soit une femme, ça me dérange plus que ça ne m’enjoue. Je souhaiterais que ce soit normal et qu’on ne le soulève pas. C’est une très grande réalisatrice et elle est présidente du Jury, c’est normal.

Vous vous rendrez à Cannes cette année ?

Non, je ne pourrai pas y être cette année, je serai en tournage.

Outre "Divin Enfant", quelle est votre actualité ?

Après "Divin Enfant" qui sort le 15 janvier prochain, j’ai le film de Lucas Belvaux qui sortira, le 3 avril. Ça s’appelle "Pas Son Genre", et c’est une comédie dramatique avec une histoire magnifique. J’ai vu le film même pas terminé, et c’est fabuleux.

 

Par Arthur

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 10 déc Gad Elmaleh @gadelmaleh

    Thank you @rihanna You r a princess🙏❤️🙏

    Détails
  • 10 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna

    RT @malaisetele: https://t.co/zSnImhPnhy

    Détails
  • 10 déc Paris Hilton @ParisHilton

    #SexKittens ✨🐱🐱🐱✨ https://t.co/xuA2wdP8Nw

    Détails