Cinéma

Eva Green : « Quand je regarde ma mère à l’écran, je me trouve ridicule en comparaison »

Eva Green : « Quand je regarde ma mère à l’écran, je me trouve ridicule en comparaison »
(c) Maxppp
  • A-
  • A+

En un peu plus d'un mois, Eva Green a été à l'affiche de pas moins de 3 films : The Salvation, Sin City : j'ai tué pour elle et White Bird (en salles le 15 octobre). Elle interprète également le rôle titre de la série Penny Dreadful. En pleine promotion, la fille de Marlène Joubert a accordé une interview à nos confrères de Gala, dans laquelle elle se confie sur sa carrière hollywoodienne et sur l'admiration qu'elle a pour sa mère.

Eva Green sera très prochainement à l’affiche du film White Bird dans lequel elle incarne la mère de l’actrice montante à Hollywood, Shailene Woodley. En attendant, vous pouvez la retrouver dans son rôle sulfureux d’Ava Lord dans Sin City : j’ai tué pour elle, en salles depuis le 17 septembre.

Une femme fatale à Hollywood

La jeune femme de 34 ans s’est confiée dans les colonnes du magazine Gala. Nos confrères l’ont notamment interrogé sur la fameuse censure de l’affiche de Sin City : j’ai tué pour elle, sur laquelle on pouvait deviner ses seins. Comme elle l’avait déjà expliqué cet été, Eva Green trouve que le puritanisme américain va trop loin et qu’il n’y avait rien d’indécent dans cette affiche.

Quant à sa place à Hollywood, l’actrice principale de la série Penny Dreadful reste sur ses gardes malgré ses succès.

« Je manque de confiance en moi. Répondre aux médias est un véri­table exer­cice. Mais je ne vais pas me plaindre, je m’es­time déjà suffi­sam­ment chan­ceuse de conti­nuer ma route outre-Atlan­tique. (…) Même dans mes rêves les plus fous, je n’au­rais imaginé faire carrière là-bas. Le show­biz est plein d’im­pré­vus, heureux comme malheu­reux. Peut-être que les prochaines années seront un cauche­mar. Holly­wood reste un univers impi­toyable : on ne peut rien prédire. »

Pour autant, elle explique qu’elle aimerait tourner à nouveau dans des films français et pouvoir rejouer dans sa langue maternelle : « J’adorerais tourner avec Jacques Audiard » confie-t-elle. L’appel est lancé.

« Ma mère est tout ce que j’aimerais être »

Eva Green a également évoqué sa mère, Marlène Joubert, actrice devenue auteur de livres pour enfants. Elles sont toutes les deux très proches et la jeune femme qui vit à Londres regrette de ne pas pouvoir la voir plus souvent.

L’interprète d’Ava Lord admire beaucoup sa mère et confie qu’elle ne se trouve pas aussi talentueuse qu’elle.

« J’ad­mire son instinct, sa spon­ta­néité. Récem­ment, je suis allée à la Ciné­ma­thèque de Paris où était projeté Nous ne vieilli­rons pas ensemble,  de Maurice Pialat. Quand je regarde ma mère à l’écran, je me trouve ridi­cule en compa­rai­son. Elle est tout ce que j’ai­me­rais être. Elle est telle­ment pleine de charme et de sensi­bi­li­té… J’es­saie de lui ressem­bler autant que possible. »

Réagissez à l'actu people 1
Par ptbout | le Vendredi 03 Octobre - 13:01
Marlène JObert!!!
..... et pas JoUbert....!!!!!
0
Fil d'infos
People Tweet
  • 04 déc sophia aram @SophiaAram

    Dans l'indifférence générale... #Alep https://t.co/UwfRKWr8AK

    Détails
  • 04 déc xoxo, Joanne @ladygaga

    Tomorrow @BTWFoundation launches #ShareKindness with @TODAYshow in NYC! Head to 30 Rock at 10am + say hi to @momgerm @menista + Team BTWF

    Détails
  • 04 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna

    Mes cheris d amour! Trop hâte de vous voir demain avec ma nouvelle dent!😂 ét j ai plein de choses à vous dire! Je vous aime fort. Vraiment

    Détails