• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Festival de Cannes – Leila Bekhti : "C'est une erreur de réduire les réalisatrices à leur sexe"

Festival de Cannes – Leila Bekhti : "C'est une erreur de réduire les réalisatrices à leur sexe"
(c) Maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

Présente à Cannes en tant qu’égérie de l’Oréal Paris, Leila Bekhti s’est confiée à getthelook.fr. La comédienne est notamment revenue sur la place des femmes lors de ce 68e Festival.

A 31 ans, Leila Bekhti n’est plus une novice du Festival de Cannes comme a pu l’être Rod Paradot en début de semaine lorsqu’a été présenté La tête haute d’Emmanuelle Bercot. La comédienne a d’ailleurs confié avoir ses petites habitudes sur la Croisette lors d’une interview accordée à getthelook.fr : « Chez ma copine Albane, bien sûr, qui a le plus beau club de Cannes, ou sur la terrasse L'Oréal Paris au Martinez. Mais surtout dans ma chambre avec mes potes. Le meilleur spot, de loin ! ». Le Martinez justement, lieu emblématique, s’il en est, de la Croisette, a également une valeur sentimentale pour Leila Bekhti : « Ca a été le début de quelque chose dans ma vie personnelle. C'est aussi là que je retrouve la team L'Oréal Paris et toutes les personnes formidables qui travaillent ici. Je m'y sens super bien, comme en famille » confie celle qui est toujours très discrète sur sa vie quotidienne. Mariée depuis 2010 à Tahar Rahim, elle a d’ailleurs profité de cette interview pour faire passer un message à son amoureux. Alors qu’il lui était demandé d’avoir « un petit mot pour un membre du jury ou quelqu’un ici », c’est vers le comédien qu’elle s’est tournée : « Je dirais à Tahar Rahim, qui est jury pour Un Certain Regard, que c'est un super acteur ».

"J'ai trouvé que c'était audacieux d'ouvrir le Festival avec le film d'Emmanuelle Bercot"

Parfois critiqué, et critiquable, quant à la place qu’il accorde aux femmes, le Festival de Cannes leur a cette année fait la part belle. Deux femmes sont en effet en sélection officielle, Maïwenn et Valérie Donzelli tandis qu’Emmanuelle Bercot a fait l’ouverture mercredi. Mais pour Leila Bekhti, « c’est une erreur de réduire les réalisatrices à leur sexe ». Elle s’explique : « J'ai trouvé que c'était audacieux d'ouvrir le Festival avec le film d'Emmanuelle Bercot quand généralement c'est plutôt un blockbuster, mais pas parce que c'est une femme, parce que c'est un film exigeant ». Pour elle d’ailleurs que le président du jury soit un homme ou une femme, c’est pareil. « Je ne suis pas plus fière quand c'est Jane Campion qui est à la tête du jury que lorsque c'est Sean Penn » affirme-t-elle. Sa vraie attente de ce Festival de Cannes, c’est Woody Allen et Joaquin Phoenix : « En même temps, lui, il peut rester 1h30 à regarder droit devant lui sans rien dire, je trouverais cela extraordinaire ! ». Tahar Rahim est prévenu.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 11 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    RT @Jeffpanacloc: A ce soir les amis ! Dans @TPMP avec @Cyrilhanouna et la soirée continue sur @C8TV je vais découvrir le doc en même temps…
    Détails
  • 11 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Alain Finkielkraut a encore fait des siennes en marge de l'hommage populaire à #JohnnyHallyday… https://t.co/AOnBEAOWN0
    Détails
  • 11 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Eliminée de #DALS8 , Elodie Gossuin n'a pas tout perdu https://t.co/hhcuVwbOuk https://t.co/4yas8HRyoi
    Détails