• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Franck Gastambide : "'Enragés' a été une chance pour moi"

Franck Gastambide : "'Enragés' a été une chance pour moi"
  • A-
  • A+
Partager Google+

La rédaction de Non Stop People a interviewé Franck Gastambide et Eric Hannezo pour la sortie du film « Enragés ». Rencontre avec deux figures montantes du cinéma français.

Rendez-vous était pris dans le 9ème arrondissement de Paris pour rencontrer Eric Hannezo, le réalisateur du film « Enragés » et Franck Gastambide, l’un des acteurs principaux du film, pour nous présenter l’un des films coups de poing de cette rentrée.

C’est un film très différent de ce que vous faites habituellement. Qu’est-ce qui vous a séduit dans ce personnage ?

Franck Gastambide : Pour moi c’était une chance de faire un film comme celui-là car je suis un peu plus connu pour la comédie je n’ai fait que des comédies, donc la possibilité de jouer un braqueur dans un polar très sombre c’était une chance. Et puis j’estime être encore un acteur débutant et pouvoir jouer avec des gens du niveau de Lambert Wilsson, Virginie Ledoyen, Guillaume Gouix c’était la garantie pour moi d’apprendre à leur contact. Je suis également réalisateur, le film a été tourné au Canada avec des équipes techniques habituées à travailler sur des films américains, c’était intéressant pour moi d’être au contact d’équipe aussi chevronnées.

Est-ce un rôle qui marque un tournant dans votre carrière ?

Franck Gastambide : C’est vrai que ma famille de cinéma c’est plus comédie, là c’est un vrai film de genre un vrai polar... Je ne sais pas si c’est un tournant mais en tout cas c’est une grande chance qu’on m’ait proposé ce rôle.

Eric Hannezo parle des braqueurs comme de  « chiens enragés » : comment vous qualifieriez-vous dans ce film ?

Franck Gastambide : Mon personnage dans « Enragés » c’est le plus sensible, le plus timide, celui qui se fait embarquer dans cette aventure folle pour de mauvaises raisons. C’est finalement le personnage qui correspond le plus à des personnages qu’on a pu rencontrer dans nos vies, qui traversent des périodes compliquées…

Ca fait quoi de mettre une baffe à Lambert Wilson ?

Franck Gastambide : Je lui mets une patate carrément ! Il n’y a qu’au cinéma que tu vois ça ! Ca fait partie de la magie de tourner…  C’était la première fois que je faisais un polar avec des scènes d’action et de bagarres, et comme plein de mecs de ma génération on aime les films d’action donc ce film m’a aussi permis de faire des choses qui me faisaient fantasmer… D’un coup t’as l’impression de faire du cinéma !

Vous êtes déjà passé derrière la caméra… Vous êtes dresseur… Finalement dans quel rôle vous vous sentez le plus à l’aise ?

Franck Gastambide : Ce qui m’intéresse le plus c’est clairement la réalisation. Quand j’étais dresseur d’animaux pour le cinéma, je faisais ma scène avec les animaux et je passais la journée à regarder le metteur en scène travailler. Je faisais le mieux possible mon boulot avec l’animal mais ce qui me passionne c’est la mise en scène et à chaque fois que je fais l’acteur dans un film je tire des choses qui vont me servir pour la réalisation. Ma passion première c’est d’écrire, de réaliser, de créer. Mais je ne pourrais jamais bouder le plaisir de faire l’acteur et de donner la réplique à des gens comme Lambert Wilson.

Il y a quelques jours vous avez posté une photo de vous avec Matthieu Kassovitz sur votre compte Twitter. C’est grâce à lui que tout a commencé… C’est un mentor pour vous ? Un exemple de carrière ?

Franck Gastambide : C’est une personnalité compliquée Matthieu Kassovitz, mais c’est le mec qui m’a donné envie de faire du cinéma. J’ai vu « La Haine » à 16 ans c’est la première claque cinématographique de ma vie, donc oui Matthieu Kassovitz a eu un rôle un peu important dans ma vie. Je l’ai rencontré sur le film « Les Rivières Pourpres », il y a 15 ans et il m’a présenté des personnes avec qui j’ai pu ensuite entrer dans le cinéma… Artistiquement c’est un acteur de génie, un metteur en scène qui m’a impressionné… C’est assez magique de montrer mon film à Matthieu Kassovitz qui est un modèle…  

Avec les Kairas vous avez eu le trophée du meilleur premier film est-ce que vous espérez un succès similaire avec Pattaya ?

Franck Gastambide : Après le succès des Kairas c’est toujours dur d’arriver avec un nouveau film. J’ai mis trois ans à préparer Pattaya, à l’écrire à l’imaginer… Je viens de le terminer j’ai commencé à le montrer à des gens du métier, les retours sont excellents. Je suis très contents que beaucoup de guests aient accepté de venir sur le film (Gad Elmaleh, Malik Benthala…). Ils ont tous apporté leurs idées.

Et les prochains projets ?

Franck Gastambide : Je suis en train d’écrire mon prochain film qui va être une comédie d’action beaucoup plus ambitieuse que mes deux premiers films, avec plus de budgets et probablement un tournage au Brésil et probablement un casting international…

Qu’est-ce que vous avez retenu de votre travail avec Eric Hannezo ?  Qu’est-ce que vous aimeriez lui dire ? Parce que vous avez tous les deux des profils similaires vous ne partiez pas vers le ciné à la base…

Franck Gastambide : Je peux surtout lui dire « merci », à priori il n’y avait pas grand-chose qui me dirigeait vers un rôle comme celui-là… Sur son film j’ai même volé des plans dont je me suis servi pour le mien ! Il le sait, je lui ai volé, c’est aussi à ça que sert mon travail d’acteur, je regarde travailler le metteur en scène…

« Enragés » sortira en salle le 30 septembre 2015.

La suite de la rencontre avec le réalisateur Eric Hannezo est à découvrir ici.

 

Par Cécilia Hopital

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 14 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    Tout de suite le doss TEX !
    Détails
  • 14 déc Rihanna @rihanna
    shade: #CANDYVENOM. ... #MATTEMOISELLE drops online at 9am EST on DEC.26 ! @fentybeauty https://t.co/5hJmpI3F49
    Détails
  • 14 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    La darka ! La darka ! Ç est ça #TPMP
    Détails