• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Gilles Lellouche : Guillaume Canet, les médias, son image... il dit tout !

Gilles Lellouche : Guillaume Canet, les médias, son image... il dit tout !
(c) Maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

Peu présent dans les médias, Gilles Lellouche a accordé un entretien fleuve au magazine GQ dans son numéro du mois d'avril. A l'occasion de la sortie de son dernier film, Sky, le comédien s'est confié sans langue de bois sur de nombreux sujets. Son image d'homme à femmes, son rapport aux médias ou encore son amitié avec Guillaume Canet, Gilles Lellouche dit tout.

Abonné aux seconds rôles il y a encore quelques années, Gilles Lellouche a rencontré le succès aux côtés de Guillaume Canet et Jean Dujardin. A tel point que l'acteur est désormais clairement devenu bankable et que la seule évocation de son nom rime généralement avec gros succès au box-office. En février 2015, il ne cachait en revanche pas que cette réussite lui avait coûté cher : "Certains camarades se sont éloignés de moi par jalousie ou par mesquinerie" regrettait-il au micro de Nikos Aliagas dans Sortez du cadre, sur Europe 1. Et puis il y a son image d'homme à femmes qui lui colle à la peau depuis la sortie au cinéma des Infidèles, dans lequel il partage l'affiche avec Jean Dujardin : "Nous voulions jouer avec notre image de quadragénaires virils, s'en mettre plein la gueule. Mais ça n'a pas été perçu comme ça. Beaucoup ont cru que nous voulions au contraire glorifier l'infidélité. Ils nous imaginaient coucher avec seize nanas par jour" constate-t-il dans le numéro d'avril du magazine GQ.

"Notre omniprésence a pu agacer"

Résultat, Gilles Lellouche tente de se faire discret dans les médias. Et il le revendique : "Notre omniprésence a pu agacer. Voir ces jeunes quadras, qui, rien qu'en claquant des doigts, montent des films, des émissions, j'imagine que c'est un peu gonflant. On ne s'est pas bien rendu compte qu'on avait du pouvoir et on a grillé toutes nos cartouches en un tir groupé. On aurait sans doute dû être un peu plus pudiques. Je le comprends avec le recul" reconnaît-il, d'autant qu'il n'aime pas particulièrement l'exercice : "Je m’exprime peu dans les médias, avoir le poing tendu à la télé, c’est pas mon truc. Je suis pas client des donneurs de leçons, du coup je ne veux pas en devenir un. Ce n’est pas tellement des autres dont je me méfie, mais de moi-même. De mes réponses, de mes humeurs…" poursuit celui qui consdière avoir été oublié par les Césars en 2015. En revanche celui dont il ne se méfie pas, c'est Guillaume Canet, celui qui, le premier, lui a fait confiance pour un rôle à contre-emploi dans Ne le dis à personne. Et l'histoire de cette belle amitié est née... autour d'une machine à café : "Il écrivait Mon Idole et moi Narco. Un soir, il devait être 23h, il n'y avait plus personne et on s'est croisés à la machine à café. Vidocq venait de sortir, il se faisait démonter par tout le monde et il avait le moral dans les chaussettes. On a parlé cinéma et ce café a duré quatre heures. À partir de là, on ne s'est plus jamais quitté".

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 23 Jan Miley Ray Cyrus @MileyCyrus
    https://t.co/Y7oqVDFUWc
    Détails
  • 23 Jan Kim Kardashian West @KimKardashian
    RT @harpersbazaarus: No word yet on what they smell like, but based on the candy heart packaging, we're gonna go with sweet ❤ @KimKardashia…
    Détails
  • 23 Jan Kim Kardashian West @KimKardashian
    RT @justhelina: I AM OBSESSED WITH THESE. I need them. No matter the cost, this is a necessity. 😍 https://t.co/IPzVpvzpas
    Détails