• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Hors Normes : L'acteur Bryan Mialoundama est en prison

Hors Normes : L'acteur Bryan Mialoundama est en prison
  • A-
  • A+
Partager Google+

Le jeudi 21 novembre, un acteur du film "Hors Normes", Bryan Mialoundama a été placé en détention provisoire. Il serait soupçonné d'avoir participé à une "violente rixe".

Un triste destin. Alors que Bryan Mialoundama vient tout juste de se faire connaître du grand public grâce à sa participation au film "Hors Normes", sorti le 23 octobre au cinéma, le jeune homme a passé sa première nuit en prison. Selon le Parisien, il est soupçonné d'avoir pris part à une "violente rixe" le 26 octobre 2019 en Seine-et-Marne. Le tribunal correctionnel de Fontainebleau a donc décidé de le placer en détention provisoire le jeudi 21 novembre 2019, suite à son audience, en attendant son procès prévu le 9 décembre prochain. Il est notamment poursuivi pour "pour participation à un attroupement armé et violences avec arme" avec deux autres suspects. Lors de cette journée du 26 octobre, des jeunes d'Avon ont pris part à deux rixes des plus violentes faisant de nombreux blessés, dont deux touchés au couteau. Heureusement, aucun mort n'est à déplorer. La procureure de la République a rapporté que la plupart de ces personnes étaient en possession d'armes : "On voit des battes de cricket, des béquilles, une feuille de boucher"...

"Cette décision de l'incarcérer pourrait le faire basculer dans la délinquance"

Me Mohamed Djema, l'avocat de Bryan Mialoundama a expliqué : "On présente mon client comme l'un des instigateurs alors qu'il a reçu un coup de téléphone d'un cousin paniqué l'avertissant de la première bagarre. Il lui a demandé de se regrouper lui et ses copains devant la gare et de prendre le 1er train pour Montereau". Pour lui, son client méritait la relaxe. L'avocat du jeune acteur de 19 ans a assuré que s'il était présent sur place, c'était dans le but de "calmer les petits du quartiers" car il n'y avait pas de train. Me Mohamed Djema a notamment précisé que "À aucun moment, il n'est venu avec une arme alors que les gens d'Avon en avaient comme en témoignent les images de la vidéosurveillance. Il a pris un couteau au sol pour se défendre. Les jeunes s'étaient ensuite réfugiés dans un bar devant la gare". Déplorant ainsi la décision du tribunal correctionnel de Fontainebleau de placer son client en détention provisoire après la sortie de l'audience, il a partagé un message d'inquiétude face aux médias: "Il pourrait être l'objet d'extorsion compte tenu de sa notoriété récente. Cette décision de l'incarcérer pourrait le faire basculer dans la délinquance.".

 

 

 

 

 

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 30 oct Non Stop People @NonStopPeople
    Confinement : Fallait-il laisser les librairies ouvertes ?
    Détails
  • 30 oct Non Stop People @NonStopPeople
    La Compagnie créole confrontée au racisme à l'Eurovision, Clémence Bringtown raconte (Exclu vidéo)… https://t.co/mXzj3sxapM
    Détails
  • 30 oct Non Stop People @NonStopPeople
    Nathalie Marquay : ce détail concernant le confinement qui l'agace https://t.co/eSWTbFYQsp https://t.co/Gy6BU3KpAJ
    Détails