• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Islam, racisme, cités... Abd Al Malik se confie : "Je ne peux pas me taire"

Islam, racisme, cités... Abd Al Malik se confie : "Je ne peux pas me taire"
© Maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

Abd Al Malik est très engagé dans la lutte contre les discriminations. Un peu plus d'un mois après les attentats parisiens, le rappeur, cinéaste et écrivain est à l'origine de Place de la République, pour une spiritualité laïque, un "texte bref et percutant" comme le décrivent nos confrères de Télérama à qui il s'est longuement confié.

Comme Non Stop People vous l'expliquait la semaine dernière, Abd Al Malik a signé un texte court mais puissant intitulé Place de la République, pour une spiritualité laïque.

Le rappeur, cinéaste et écrivain est connu pour son engagement très fort dans la lutte contre les discriminations et les inégalités. 

"Je ne peux pas me taire"

Au cours d'une longue interview accordée à nos confrères de Télérama, Abd Al Malik a ainsi évoqué les sujets qui lui tiennent à coeur.

"Je ne peux pas me taire. Les gens qui viennent du même milieu socioculturel que le mien, on ne les entend pas. Je ne porte la voix de personne et je m'adresse à tout le monde. Je ne parle que de mon expérience, je ne suis pas un théoricien mais j'ai un lien fort aux cités. J'y ai grandi, j'y ai de la famille, des amis, j'y vais à chaque concert ou spectacle, j'ai tourné mon film au Neuhof, je travaille avec le centre socioculturel. Ce que j'ai vécu fait écho à la vie de millions de gens, je me sens une responsabilité." explique-t-il ainsi.

Pour Abd Al Malik qui fêtera très bientôt son 40ème anniversaire, les gouvernements successifs ont abandonnés les personnes vivants dans les cités, et ont créé les ghettos qu'ils pointent du doigt. Ils expliquent ainsi que les problèmes des cités sont gérés de très loin par ceux qui ne les connaissent pas.

"Mes fils ne vivent pas le même racisme que moi"

Lorsqu'il était enfant, Abd Al Malik explique avoir été victime de racisme à cause de sa couleur de peau. Il déplore aujourd'hui l'évolution de ces discriminations.

"Aujourd'hui mes fils, qui ont 14 ans, 4 ans et neuf mois, ne vivent pas le même racisme que moi à leur âge. Mais cest pire : le racisme est devenu systémique" explique-t-il avant d'ajouter :

"J'ai vu un producteur télé se pencher vers mon manager - blanc - en m'écoutant pendant une émission et s'étonner : "Il parle bien, quand même... Il écrit ses textes lui-même ?"

Dans les colonnes de Télérama, Abd Al Malik évoque également son "entrée en Islam", lui qui a été élevée par une mère catholique :

"Ses sept enfants sont tous devenus musulmans, pour des raisons différentes. Mais pour ma mère, croire en Dieu, respecter l'autre et faire le bien, c'est être pieux. Il n'y a eu aucune rupture. C'est pour cela que je dis "entrer en Islam" plutôt que "converti", pour signifier cette continuité. J'ai choisi comme prénom musulman Malik, qui veut dire roi en arabe, comme Régis, mon nom de baptême, signifie roi en latin."

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 14 déc KATY PERRY @katyperry
    @markthekatycat music lovers existed before socials
    Détails
  • 14 déc KATY PERRY @katyperry
    @sofifii it was a draft and my finger slipped
    Détails
  • 14 déc KATY PERRY @katyperry
    i can’t wait till instagram culture is over so we can all be ourselves again
    Détails