• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Jane Fonda arrêtée en manifestation, les dessous de son interpellation

Jane Fonda arrêtée en manifestation, les dessous de son interpellation
  • A-
  • A+
Partager Google+

Vendredi 11 octobre, des images montrant Jane Fonda, les menottes aux poignets, avaient circulé sur la Toile. Arrêtée suite à une manifestation pour la lutte contre le réchauffement climatique, l’actrice a évoqué les dessous de son interpellation sur son site officiel. Non Stop People vous en dit plus.

A 16 ans, Greta Thunberg a inspiré toute une génération à se mobiliser contre le réchauffement climatique. Jane Fonda a rejoint le mouvement. Vendredi 11 octobre, la comédienne rejoignait les manifestants à Washington. Sur les marches du Capitole, l’immense actrice de 81 ans a été arrêtée puis menottée par les autorités. Des images qui avaient circulé en masse sur la Toile. Sur Twitter, plusieurs internautes ont applaudi Jane Fonda pour sa prise de position. "On arrête Jane Fonda pour une  manifestation écolo et pendant ce temps Donald Trump est toujours président des Etats-Unis… ce monde va vraiment mal", a toutefois déploré un anonyme, dimanche 13 octobre.

Pas de poursuite judiciaire en vue 

Libérée après avoir payé une caution, Jane Fonda s’est emparée de son site Internet pour raconter les dessous de son arrestation, dans la soirée du 11 octobre. "'Des menottes' en plastique blanc ont été posées sur chacun de nous. Nous avons été emmenés au poste de police voisin pendant quelques heures", raconte-t-elle d’abord. Jane Fonda aurait souffert à cause de ses menottes. "[Celles] en plastique me faisaient plus mal que les menottes en métal et j’ai découvert qu’il n’était pas facile pour une femme de 81 ans d’entrer et sortir sans l’utilisation de ses mains", ajoute-t-elle.

Interpellée par la police, Jane Fonda n’était heureusement pas seule, puisqu’elle était accompagnée des autres manifestants. "Nous étions tous ensemble environ 16, divisés en 2 cellules avec les portes laissées ouvertes. Nous avons utilisé le temps, quelques heures, pour organiser et planifier (…) Ensuite, nous avons chacun payé 50 dollars (Fire Drill Friday a fourni les fonds à ceux qui n'en avaient pas) et avons été libérés. Nous nous sommes ensuite rendus à un café voisin et avons fait un compte rendu", se remémore la star de "Grace and Frankie". Pour le moment, Jane Fonda ne risque aucune poursuite judiciaire. Elle reste plus déterminée que jamais. Jane Fonda descendra de nouveau dans la rue. "Jeudi 17 octobre, nous nous concentrerons sur un Green New Deal", a-t-elle ainsi promis. Une femme de conviction.

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 22 nov Non Stop People @NonStopPeople
    Kim Kardashian : son quotidien studieux et rangé dévoilé https://t.co/c2Htd1A9Np https://t.co/v4QljL4KKt
    Détails
  • 22 nov Non Stop People @NonStopPeople
    - @Nabilla maman : son ventre plat un mois après son accouchement affole la Toile https://t.co/ynDLm6GKgJ https://t.co/uCmMgUPmtI
    Détails
  • 22 nov Non Stop People @NonStopPeople
    Jean-Marie Bigard : Drogues, prostituées, il se confie sur ses anciennes addictions https://t.co/4v5PRsZa7f https://t.co/5BmEtmoTvy
    Détails