• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Jean-Luc Godard pousse un coup de gueule contre les "imbéciles" qui disent "Je suis Charlie"

Jean-Luc Godard pousse un coup de gueule contre les "imbéciles" qui disent "Je suis Charlie"
  • A-
  • A+
Partager Google+

Jean-Luc Godard a accordé un entretien exclusif à SoFilm. Le cinéaste revient sur les évènements de ce début d’année : les attentats, Charlie Hebdo, la mort de l’économiste Bernard Maris, il dit tout !

Demain sortira en kiosque le prochain numéro du magazine SoFilm consacré à Jean-Luc Godard. Invité à réagir sur les attentats qui ont ébranlé la France début 2015, le cinéaste n’a pas caché son agacement : "Tous les gens disent comme des imbéciles ‘Je suis Charlie’. Moi j’aime mieux dire : ‘Je suis Charlie’ du verbe ‘suivre’. Et je le suis depuis quarante ans. […] C’est mieux de suivre que d’être." peut-on lire dans les colonnes du magazine.

A l’instar de beaucoup de vieux lecteurs de Charlie Hebdo, Jean-Luc Godard semble irrité de voir l’engouement que ce journal contestataire manifeste auprès du grand public. Charlie n’est-il pas l’esprit de la subversion ? En 1998, il avait en effet exprimé son admiration pour le travail de cette rédaction à Libération : "Les meilleurs journalistes qui existent sont les trois ou quatre dessinateurs de Charlie Hebdo. Car alors, l’œil et la main participent de la même manière au processus de fabrication".

Hospitalisé après les attentats de Charlie Hebdo !

En 2012, l’un des leurs, le dessinateur Luz, lui avait d’ailleurs fait un bel hommage. C’était à l’occasion de la sortie du film très controversé "L’innocence des musulmans". Il avait alors dessiné le prophète Mahomet, nu et allongé sur un lit, derrière la caméra de Jean-Luc Godard. "Et mes fesses, tu les aimes mes fesses ?" pouvait-on lire sur la caricature, une référence à la célèbre réplique de Brigitte Bardot à Piccoli dans "Le Mépris".

Les liens qui unissent le cinéaste avec le journal satirique sont aujourd’hui encore plus forts. Jean-Luc Godard était en effet particulièrement proche de l’économiste Bernard Maris, tué dans l’attentat terroriste. Il l’avait d’ailleurs fait tourner dans son avant-dernier long métrage "Films Socialisme", en 2010. "Godard a lu mes livres et m’a contacté pour faire partie des "figures" de son film. C’est un type adorable, humain et plein d’humour" avait confié l’économiste à l’Express.

Aujourd’hui, il ne reste à Godard que de vieux souvenirs de cette collaboration : "Après, je l’ai jamais revu. C’était un homme honnête, et comme tous les gens honnêtes, il tremblait quand il jouait" dit-il aujourd’hui au magazine SoFilm, avant d’ajouter : "Après les attentats de Charlie, j’ai eu une espèce d’attaque dans la colonne vertébrale, je viens de passer un mois et demi à l’hôpital. Il y a beaucoup de choses qu’on ne fait plus, cela n’a rien d’extraordinaire. Oliveira par exemple, il a fait de belles choses, et petit à petit, il ne peut plus. Il voudrait, il continue, on l’aide mais il se force, ça fait de la peine" a-t-il conclu.

Par Eva

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 12 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Il y a un an Pierre Ménès subissait une double greffe du foie et du rein. Ce mardi 12 décembre, il a fêté cet anniv… https://t.co/RQdoBWjvDj
    Détails
  • 12 déc Justin Bieber @justinbieber
    https://t.co/lLVbmPe79l
    Détails
  • 12 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Jérôme Commandeur jouera dans le biopic de Valérie Lemercier sur Céline Dion. Il jouera le rôle de René Angélil.… https://t.co/RrDBpj6Qo9
    Détails