• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Johnny Depp ruiné : une maladie expliquerait tous ses problèmes !

Johnny Depp ruiné : une maladie expliquerait tous ses problèmes !
  • A-
  • A+
Partager Google+

Divorce, dettes, banqueroute : l’année a été difficile pour Johnny Depp. L’acteur américain est ruiné et doit faire face à de nombreuses difficultés. Une maladie pourrait être à l’origine de tous ses problèmes. Non Stop People vous en dit plus.

C’est une véritable descente aux enfers que vit actuellement Johnny Depp. L’an dernier encore, l’acteur américain était l’un des plus demandés d’Hollywood. Ses films, surtout grand public ces dernières années, connaissaient toujours un succès retentissant. Partout où il passait, Johnny Depp était assailli de fans. Pourtant, depuis plusieurs mois maintenant, l’acteur a perdu de sa superbe. Mis en cause pendant son divorce avec Amber Heard, Johnny Depp a dû affronter de nombreuses difficultés. Accusé de violences conjugales, l’acteur avait finalement réussi à obtenir un divorce à l’amiable, moyennant une coquette somme d’argent. Décrit comme un alcoolique par son ex-épouse, il avait également subi les foudres et les gros titres de la presse.

Johnny Depp souffre d’oniomanie

Son divorce avec Amber Heard l’a laissé sur la paille. C’est en tout cas ce qu’ont pensé les premiers observateurs. Pourtant, au fil des semaines, la presse a pu apprendre que c’est avant tout le train de vie de Johnny Depp qui l’aurait ruiné. Luxueuses propriétés aux quatre coins du monde, voitures à ne plus savoir qu’en faire, dépenses inconsidérées pour les affaires du quotidien : Johnny Depp dépense trop et trop souvent. L’acteur aurait dépensé 480 millions de dollars en vingt ans ! Il semblerait pourtant que ce comportement compulsif réponde à un véritable trouble et à une vraie maladie : l’oniomanie ou la prodigalité. Plus communément connu sous le nom de ‘’fièvre acheteuse’’, ce trouble du comportement est reconnu par les médecins et les tribunaux. Comme de nombreux comportements compulsifs, il viserait à combler un vide, un manque, généralement lié à l’enfance.

Par Alicia Dubreuil

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 20 oct sophia aram @SophiaAram
    plein
    Détails
  • 20 oct Non Stop People @NonStopPeople
    Séverine Ferrer : son analyse sur la télévision d'aujourd'hui (Exclu vidéo) https://t.co/g66pxo7PFt https://t.co/0xRmelPMEy
    Détails
  • 20 oct Non Stop People @NonStopPeople
    Patrick Cohen : son édito sur l’islamisme dans C à vous salué par la Toile https://t.co/hdnrMq2HFg https://t.co/N9u4sFcsNy
    Détails