• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Kev Adams : Les clichés ? "J'ai appris à m'en foutre complètement"

Partager Google+
   / 6  
Kev Adams à Paris en 2014, lors d'une rencontre organisée à la Fnac des Ternes
1
Kev Adams à Paris en 2014, lors d'une rencontre organisée à la Fnac des Ternes
Kev Adams sur scène en mai 2015, au Zénith de Cournon (Auvergne)
2
Kev Adams sur scène en mai 2015, au Zénith de Cournon (Auvergne)
Kev Adams aux côtés de William Lebghil, qui incarne slimane dans
3
Kev Adams aux côtés de William Lebghil, qui incarne slimane dans "Soda"
Kev Adams en 2014 à la 67ème édition du Festival de Cannes
4
Kev Adams en 2014 à la 67ème édition du Festival de Cannes
Kev Adams en 2014, à la 39ème édition de la cérémonie des César
5
Kev Adams en 2014, à la 39ème édition de la cérémonie des César
Kev Adams sur France 2 dans
6
Kev Adams sur France 2 dans "Vivement Dimanche"
  • A-
  • A+

Alors à l’affiche du dernier long-métrage d’Arthur Benzaquen, "Les nouvelles aventures d’Aladin", Kev Adams était l’invité de l’émission Sortez du cadre de Nikos Aliagas. Au micro d’Europe 1, l’humoriste a alors évoqué les différentes étiquettes qui lui ont été collées. Non Stop People vous en dit plus.

En novembre 2014, Kev Adams poussait un coup de gueule au micro d’Europe 1. Fatigué d’être en permanence considéré comme un jeune humoriste de 17 ans, il s’était expliqué : "C’est une entrée en matière qui est juste. Pour mon premier spectacle, j’avais 17 ans, je crois que c’était bizarre de voir quelqu’un de 17 ans monter sur scène", avait-il confié. Seulement, depuis, cette image d’adolescent continue à lui coller à la peau, comme il l’avait constaté : "Du coup, ça a marqué les gens et on me voit toujours comme le mec de 17 ans. J’ai grandi, et j’aime bien commencer le spectacle en me moquant des clichés des gens". Plus encore, celui qui s’était confié sur son enfance difficile avait avoué user de l’humour afin de tenter d’effacer cette image : "Je sais qu’il y a des gens qui viennent me voir et qui se disent : ‘Ce mec il ne fait que des trucs pour les enfants et les ados’. Je préfère rire de ce cliché dès le début".

"je suis heureux"

Près d’un an après ces déclarations, Kev Adams -qui donnera prochainement la réplique à Julie Gayet- est revenu sur le sujet. Désormais, l’humoriste semble s’être affirmé et ne prête plus attention aux clichés véhiculés à son égard : "J’ai eu beaucoup, beaucoup d’étiquettes en six ans seulement de carrière : l’humoriste que pour les ados, l’humoriste après de la famille, l’humoriste que de Soda, l’humoriste au sac-à-dos, l’humoriste des cours de récré…", a-t-il relaté. Une situation qu’il a finalement acceptée : "Aujourd’hui, j’ai appris vraiment à m’en foutre complètement des étiquettes. Je sais ce que je fais, je sais pourquoi je le fais et je m’éclate. Si je devais me mettre une étiquette moi, ce serait l’étiquette de ‘heureux’". De là, Kev Adams –qui avait confié rêvé d’une carrière aux Etats-Unis- a apporté davantage d’explications : "Je suis heureux, ça se passe bien. Quand je dis ‘heureux’, c’est que j’ai rêvé de ça toute ma vie"

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 21 Jan Non Stop People @NonStopPeople
    Yves Rénier, proche ami de Johnny Hallyday, s'est confié sur le côté "provocateur" du chanteur… https://t.co/HpvcXMkMSN
    Détails
  • 21 Jan Non Stop People @NonStopPeople
    Jean-Pierre Foucault tacle sévèrement ONPC et Christine Angot https://t.co/4JmiDoKovL https://t.co/6OoE4Er8Bl
    Détails
  • 21 Jan Non Stop People @NonStopPeople
    Dans ONPC, Christine Angot a taclé Jean-Luc Reichmann sur son salaire https://t.co/feyn7fxszX https://t.co/wYJ4cbmF5n
    Détails