• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Kev Adams : pourquoi son dernier film n’a pas plu aux Etats-Unis

Kev Adams : pourquoi son dernier film n’a pas plu aux Etats-Unis
  • A-
  • A+
Partager Google+

Depuis le 3 octobre dernier, Kev Adams est à l’affiche du fiilm "Alad’2", au côté de Jamel Debbouze. Une comédie réalisée par Lionel Steketee qui n’a pas convaincu le Hollywood Reporter. Le 6 octobre dernier, un journaliste a dit haut et fort ce qu’il pensait de ce nouveau film… Non Stop People vous en dit plus.

Trois ans après un premier volet, "Les Nouvelles Aventures d’Aladdin" ont eu droit à une suite. Le mercredi 3 octobre dernier, Kev Adams a fait son grand retour dans la peau du jeune voleur dans "Alad’ 2" de Lionel Steketee. Un long-métrage qui l’a opposé à Jamel Debbouze, qui campait le rôle du principal antagoniste, Shah Zaman. Un rôle que l’humoriste de 43 ans a accepté, après avoir été persuadé par son fils Léon, âgé de 10 ans. "J’ai pris le scénario, je l’ai mis sur la table basse et le matin, j’avais mon fils à 10 cm de moi qui m’a dit : ‘soit tu le fais, soit je fugue’", racontait-il dans "Touche Pas à Mon Poste", le mardi 2 octobre dernier. "J’ai dit : ‘tu as 7 ans, c’est compliqué’, il m’a dit : ‘je te jure, je vais le faire’", enchaîne-t-il. Mais si Jamel Debbouze a été convaincu par l’histoire et le rôle qui lui avait été proposés, il y a quelques années, il n’en est pas de même pour les critiques…

Un critique américain peu convaincu par KEV ADAMS 

Le 6 octobre dernier, un journaliste du magazine américain Hollywood Reporter a publié son verdict au sujet de cette nouvelle comédie. Et il n’a pas du tout été convaincu. "La bonne nouvelle, c’est que ce nouvel ‘Aladdin’ est une très légère amélioration de son prédécesseur, le réalisateur ayant cette fois décidé de supprimer la plupart (si ce n’est l’ensemble) des blagues à connotation sexuelle", écrit d’abord Jordan Mintzer. Le seul compliment qu’il adresse au film de Lionel Steketee, qu’il qualifie ensuite de "vaguement regardable" et d’"infantile". Mais Jordan Mintzer avait surtout Kev Adams en ligne de mire qui est , selon lui, "tout simplement pas drôle". "Il est peut-être sympathique auprès des jeunes Français comme une marionnette aux cheveux vigoureusement garnis de gel - ce qui semble être à la fois sa marque de fabrique et sa raison d'être", écrit-il. "Pourquoi et comment ses films, qui sont tous mauvais, à l'exception de Fiston, passable, ont-ils pu rapporter collectivement plus de 100 millions de dollars sur le territoire français ? Cela demeure un mystère, particulièrement dans un pays comme la France, qui paraît avoir inscrit le bon goût dans son code civil", ajoute-t-il ensuite. Un enchaînement de tacles dont Kev Adams pourrait avoir du mal à encaisser.

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 17 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Ariana Grande : Son ex Pete Davidson au bord du suicide ? https://t.co/Icqy18rqbN https://t.co/F2CtXxKYnw
    Détails
  • 17 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Kylian Mbappé privé du trophée Golden Boy, Neymar tacle le résultat https://t.co/BVTvF8oWSd https://t.co/gHDAacGFIy
    Détails
  • 17 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    Trop hâte de vous retrouver en direct ce soir! Dernière sem avant vacances de noel ou vous allez trop me manquer! M… https://t.co/m948ekdaWT
    Détails