• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Kev Adams se confie sur sa plus grande peur

Kev Adams se confie sur sa plus grande peur
(c) Best Image
  • A-
  • A+
Partager Google+

Le jeune humoriste est l’invité ce samedi 3 octobre de Nikos Aliagas dans l’émission Sortez du cadre diffusée sur Europe 1. Le comédien s’est longuement confié, en toute sincérité, revenant sur son parcours, ses projets et ses craintes. Non Stop People vous en dit plus.

Kev Adams est à l’affiche du dernier long- métrage d’Arthur Benzaquen, Les nouvelles aventures d’Aladin. En promotion, le comédien n’hésite pas à faire quelques confidences. Non Stop People vous révélait hier que le jeune home était bien dans ses baskets, loin des clichés. "J’ai eu beaucoup, beaucoup d’étiquettes en six ans seulement de carrière. (…) Aujourd’hui j’ai appris vraiment à m’en foutre complétement des étiquettes. Je sais ce que je fais, je sais pourquoi je le fais et je m’éclate. Si je devais me mettre une étiquette moi, ce serait l’étiquette ‘heureux’". Mais tout n’a pas toujours été aussi rose pour le jeune homme. Cet été, il se confiait sur son passé douloureux dans les pages de Paris Match. "J’étais un enfant renfermé, obnubilé par ses kilos en trop, je n’étais pas du tout la même personne que ce que je suis aujourd’hui" avouait-il.

"Moi ça fait six ans que je me réveille avec la frousse"

Interrogé par Nikos Aliagas sur ce qu’il a retenu en six ans de carrière, Kev Adams, qui rêve d’une carrière aux États-Unis, a confié avoir appris beaucoup de chose. "J’ai appris beaucoup de chose. Toujours savoir que rien n’est acquis et se réveiller tous les matins en disant ‘je repars à zéro ‘.  Si on se réveille un matin en disant ‘c’est bon je suis au top, tout le monde me kiffe, tout le monde me veut dans les films’. C’est le moment où malheureusement tout s’arrête".  Continuant d’évoquer sa carrière, celui qui va tourner avec Julie Gayet, avoue sa plus grande peur au micro d’Europe 1. "Moi ça fait six ans que je me réveille avec la frousse.  En me disant,  ‘tu crois qu’un jour ils vont dire mais c’est un escroc ce mec, on s’en fout. Pourquoi on l’aimait bien ?' ". Il rajoute "c’est bon signe en même temps j’ai été élevé par des gens qui ont grave les pieds sur terre. J’ai une mère qui ne réalise toujours pas ce qu’il se passe et qui me dit ‘tu peux toujours te réinscrire à la fac’ !"

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 26 mai Non Stop People @NonStopPeople
    Camping Paradis : Princess Erika accuse la production de discrimination https://t.co/oqDV0seleb https://t.co/gyP2Tz5njJ
    Détails
  • 26 mai Paris Hilton @ParisHilton
    Love is when you look into someone’s eyes & see everything you need... https://t.co/BcVjelssRt
    Détails
  • 26 mai Shakira @shakira
    🎶Y aprendí a quitarle al tiempo los segundos Tú me hiciste ver el cielo aún más profundo Junto a ti creo que aument… https://t.co/nZqKyaeDuv
    Détails