• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Les Confessions : Roberto Andò sublime Toni Servillo et Daniel Auteuil

Les Confessions : Roberto Andò sublime Toni Servillo et Daniel Auteuil
dr
  • A-
  • A+
Partager Google+

Le dernier long métrage de Roberto Andò, "Les confessions", sortira dans les salles françaises le 25 janvier prochain. Dans ce film assez fascinant qui mêle religion, pouvoir et culte du secret, l'excellent Toni Servillo (qui joue le prêtre Roberto Salus) donne la réplique à Daniel Auteuil (Daniel Roché, président de la banque centrale européenne). Un casting cinq étoiles pour un film qui déroutera plus d'un spectateur.

A partir du 25 janvier prochain, le public français pourra découvrir le dernier film de Roberto Andò, "Les confessions", avec un Daniel Auteuil président de la Banque centrale européenne. L'acteur français, toujours aussi brillant dans l'incarnation des personnages de pouvoir et de passion, partage l'affiche avec Toni Servillo (Roberto Salus), qui enrichit sublimement la narration à travers le non-verbal : regard, silences, gestes et rituels monastiques, et Connie Nielsen, magnifique dans son rôle de Claire Seth et dont la beauté fragile crève l'écran. L’action se déroule en Allemagne, où des hommes de pouvoir appartenant au G8 se réunissent afin d’adopter une mesure secrète aux conséquences très lourdes. Le décès du directeur du FMI va grandement compliquer les choses, et transformer ce jeu de pouvoir en partie de poker.

JEUX DE POUVOIRS

Dans cette manœuvre secrète où tous les pouvoirs s’entrechoquent, chaque personnage incarne à merveille une figure (politique, économique, culturelle, professionnelle), à tel point que l’on craint qu’hélas rien ne puisse arrêter cette machine "destructrice". Les thématiques de la puissance et du savoir sont également très intéressantes dans "Les confessions", et déterminantes pour la révélation de l’intrigue. Puissance du savoir, puissance financière, puissance par incarnation du savoir, puissance par la foi… C’est grâce à ses convictions religieuses et à sa foi que le prêtre Roberto Salus devient un personnage puissant (sans le désirer pour autant), notamment en revendiquant son vœu de silence. Dans ce film presque mystique, les deux temps de la narration créent un vrai dynamisme, nourrissent l’intrigue et appuient la dualité entre le réel et l’exposition médiatique d’une part, les croyances et le silence d’autre part.

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 25 sep Non Stop People @NonStopPeople
    .@MileyCyrus sexy et provocante sur le tapis rouge à Las Vegas (PHOTO) https://t.co/99nfKnaUpF https://t.co/CK1IdGP2Yu
    Détails
  • 25 sep Non Stop People @NonStopPeople
    Amanda Sthers traumatisée par les attentats, elle ne veut plus vivre en France https://t.co/8ZlK2PPb6e https://t.co/7I7h1d5WRq
    Détails
  • 25 sep Non Stop People @NonStopPeople
    .@CapucineAnav blessée par les critiques, elle pousse un coup de gueule https://t.co/JboNBgG7nD https://t.co/1fMgMD9wgO
    Détails