• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Les derniers Parisiens – Hamé et Ekoué déclarent leur amour à Pigalle (exclu vidéo)

Les derniers Parisiens – Hamé et Ekoué déclarent leur amour à Pigalle (exclu vidéo)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Les noms Hamé et Ekoué vous disent peut-être déjà quelque chose. Ces deux rappeurs ont beaucoup fait parler d’eux à la fin des années 90 avec leur groupe « La Rumeur ». Ils reviennent le 22 février, avec un long-métrage, « Les derniers Parisiens », mené par Reda Kateb. Un joli tour de force pour ce duo qui prouve qu’il est aussi doué avec les images qu’avec les mots. Non Stop People les a rencontré.

Les noms Hamé et Ekoué sont passés à la postérité d’abord par le moyen de la musique. Fin des années 90 ils créent le groupe de rap, « La Rumeur », à la verbe assassine contre le pouvoir et les instances établies. En 2017 c’est au cinéma qu’ils s’initient en réalisant en binôme le film « Les derniers Parisiens », ode à leur quartier d’origine, Pigalle. C’est accompagné du personnage de Nas, interprété par Reda Kateb, que le duo nous fait arpenter les rues, rêvant de gloire et de conquête du tout Paris. Selon Hamé « C’est un portrait au goût du jour de ce quartier qui est en mutation. C’est surtout le plaisir d’y mettre en scène des personnages, les petites gens. Les suivre dans leur quartier, dans leur quotidien.[…] Un film bienveillant vis-à-vis des gens sur leurs problèmes, que tout le monde peut rencontrer. Une volonté aussi de revendiquer un attachement charnel à l’histoire du quartier. » 
 

« C’est un portrait au goût du jour de Pigalle »

 
C’est d’abord aux habitants que le film a voulu rendre hommage en dénonçant une globalisation qui touche aujourd’hui les centres-villes, y évacuant les plus pauvres au profit des plus aisés. Ekoué déclare « Si on habitait à Toulouse on l’aurait appelé les derniers Toulousains. On a filmé ce petit bout de Paris pour montrer en filigrane qu’avec l’explosion immobilière qui impacte les lambdas mais aussi les commerçants. Si t’as pas les moyens d’une multinationale, bah tu dégages. » Mais c’est un sentiment d’apaisement qui traverse le long-métrage, sensation que les nouveaux réalisateurs tenaient absolument à faire régner dans leur travail, comme le confirmé Ekoué « À l’heure où les identités se figent où tout se communautarise, tout ça vole en éclat. » En somme une jolie déclaration d’amour à Paris, à Pigalle surtout, qui appartient avant tout à ses habitants, riches, moins riches, noirs, blancs, maghrébins. À retrouver sur les écrans de cinéma le 22 février prochain. 
 

Par Camille Esnault

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 22 sep Non Stop People @NonStopPeople
    Géraldine Maillet attaquée par Julien Castaldi, elle demande à Benjamin Castaldi d'intervenir… https://t.co/yjJkxZXRrS
    Détails
  • 22 sep Non Stop People @NonStopPeople
    Kim Kardashian obsédée par Johnny Depp, sa surprenante confidence https://t.co/p66DKkDeYw https://t.co/O6GEZhtlk8
    Détails
  • 22 sep Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    Ce soir , ma première emission de #FamilyBattle . Rdv à 19h05 😘😘😘😘❤❤❤❤ https://t.co/L0xb3Xc3Bz
    Détails