• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Luc Besson accusé de viol : pourquoi le réalisateur pourrait être relaxé

Luc Besson accusé de viol : pourquoi le réalisateur pourrait être relaxé
  • A-
  • A+
Partager Google+

Selon les informations de l'AFP, la juge chargée de l'enquête dans l'affaire Luc Besson a exprimé son intention de clore les investigations. Ce choix qui pourrait entraîner un non-lieu en faveur du réalisateur choque la partie adverse et notamment la plaignante, l'actrice Sand Van Roy.

Depuis mai 2018, Luc Besson est accusé de viol par l’actrice Sand Van Roy. Visé par une plainte, le réalisateur français s’est défendu en évoquant une relation consentie tandis que la jeune comédienne assure avoir été violée à plusieurs reprises à l’hôtel Bristol et révèle avoir été sous l’emprise psychologique et professionnelle de Luc Besson pendant deux ans.

Trois ans après le début du scandale, l’affaire connaît un nouveau rebondissement judiciaire. Tout porte à croire que la juge chargée de l’enquête sur les accusations de viol soit prête à clôturer les investigations. Comme le révèle l’AFP, la juge d’instruction du tribunal de Paris Marie-Claire Noiriel, qui avait repris le dossier en septembre, a annoncé sa volonté aux parties, les invitant à lui faire savoir si elles avaient des observations ou demandes, dans un courrier daté du 25 février 2021.

Luc Besson bientôt relaxé ?

La clôture des investigations pourrait entraîner un non-lieu en faveur de Luc Besson qui n’a pas été mis en examen, mais simplement placé sous le statut de témoin assisté. Heureux pour leur client, ses avocats ont souligné une décision "totalement logique". "Beaucoup d’actes d’investigations ont été effectués pendant l’enquête préliminaire, tous les acteurs de l’institution judiciaire qui se sont penchés sur le dossier ont un avis concordant", a estimé Me Thierry Marembert, l’avocat de Luc Besson.

C’est en revanche la douche froide pour la plaignante qui doit encore faire face à un rejet. L’avocat de l’actrice belgo-néerlandaise, Me Francis Szpiner, a affirmé être "plus que surpris" par cette décision, estimant qu’une "confrontation eut été le minimum qu’une partie civile est en droit d’attendre de son juge". On note que quand la comédienne avait déposé plainte, huit autres femmes avaient accusé le réalisateur de geste déplacés ou d’agressions sexuelles auprès de Médiapart, pour des faits quasiment tous prescrits.

Par E.S.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 18 mai Non Stop People @NonStopPeople
    Nicolas Ker : Le chanteur rock est mort à 50 ans https://t.co/nDhSh8pWhi https://t.co/lOAtVGle3o
    Détails
  • 18 mai Paris Hilton @ParisHilton
    Catch me on the #MTVAwards happening now! 💓 I'll be presenting a very special category. 💓 https://t.co/mwyFnCHtna
    Détails
  • 18 mai Paris Hilton @ParisHilton
    Feeling sunny in #PhilippPlein ✨☀️ Red carpet ready for the #MTVAwards 🤩 #ThatsHot @MTV https://t.co/P7UdZQdcC0
    Détails