• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Macha Méril raconte sa rencontre "inoubliable" avec l’écrivain Martin Gray

Partager Google+
   / 7  
Macha Méril
1
Macha Méril
Macha Méril
2
Macha Méril
Macha Méril
3
Macha Méril
Macha Méril
4
Macha Méril
Macha Méril
5
Macha Méril
Macha Méril
6
Macha Méril
Macha Méril
7
Macha Méril
  • A-
  • A+

Macha Méril est une actrice au parcours extraordinaire. Très attristée par la disparition de l’écrivain Martin Gray, celle qui incarnait sa mère dans le film "Au nom de tous les miens" en 1983, se confie, pour nos confrères du Figaro, sur ses tendres souvenirs avec l’écrivain. Non Stop People vous en dit plus.

"Au nom de tous les miens" est un bestseller dès sa sortie en 1971. Le livre est une autobiographie de Martin Gray. L’action se déroule en Pologne, durant la Seconde Guerre mondiale. Alors que les habitants du ghetto meurent de faim, Martin se met à faire du marché noir avec l'extérieur. Ces passages du mur du ghetto sont ses premiers actes de résistance contre les Nazis. Il échappe aux camps de concentration pour un temps, mais finit par se faire arrêter avec sa mère et ses deux frères. Par sa rage de vivre et sa force de caractère, il s'échappe du camp d'extermination de Treblinka pour participer à la Résistance. Il participe ainsi au soulèvement du ghetto de Varsovie.

Après avoir fait les beaux jours des libraires, cette histoire a été un succès au box-office. En effet, le livre a été adapté, sous le même nom, en 1983. Dans le rôle de la mère de l’écrivain, on retrouve Macha Méril. Celle qui avouait avoir tenté de se supprimer à deux reprises, revient sur sa rencontre avec Martin Gray.

Un homme digne

"Je ne l'ai croisé qu'une fois, lors de la réalisation du film de Robert Enrico. Mais cette rencontre a été saisissante. Impossible de l'oublier. Il était venu nous voir alors que nous tournions la partie de sa vie où il a perdu sa femme et ses quatre enfants, pendant un incendie. Nous étions en Provence, sur les lieux mêmes où sa famille avait péri, à deux pas de son ancienne propriété, tout près de la tombe de sa femme. Mais il a eu le courage de revenir sur les lieux, avec une dignité qui nous a tous frappés. À quelques pas à peine du lieu du drame, il se montrait sympathique avec chacun d'entre nous, comme si de rien n'était, et prenait le temps de parler avec l'équipe," dit-elle à nos confrères du Figaro. Et de rajouter : "Il était ravi qu'on m'ait choisie, moi et pas une autre". Enfin, Macha Méril termine son entretien par un bel hommage : "ils sont rares, ceux qui se sont relevés autant de fois avec autant de dignité de situations aussi insolvables. Le film n'était peut-être pas le plus grand chef-d'œuvre de tous les temps, mais il avait le don d'insuffler ce courage face à l'épreuve qu'incarne Martin Gray. C'est magnifique qu'il ait vécu jusqu'à cet âge canonique de 93 ans, malgré les drames traversés. Il a montré jusqu'où un homme peut tenir. Cette longévité était sa dernière victoire."

Par Ledecia Perez

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 26 mai P!nk @Pink
    ❤️❤️❤️❤️❤️ https://t.co/m0SH6fpWl9
    Détails
  • 26 mai P!nk @Pink
    Thank you for being with me tonight!!! https://t.co/8n5Ytqorxt
    Détails
  • 26 mai P!nk @Pink
    This makes me happier than you know https://t.co/WPXL8CLrzP
    Détails