• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Maïwenn : En larmes, elle répond à la tribune de Catherine Deneuve

Maïwenn : En larmes, elle répond à la tribune de Catherine Deneuve
maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

Quatre mois après le début de l’affaire Harvey Weinstein, Maïwenn a accepté de s’exprimer sur le sujet face à Léa Salamé dans "Stupéfiant", diffusé ce lundi soir. La réalisatrice, très émue, a lu un texte poignant réclame le droit pour chacun de "souffrir de ce qu’il veut". Non Stop People vous dit tout.

Depuis le début de l’affaire Harvey Weinstein, Maïwenn ne s’était pas encore exprimée sur le harcèlement sexuel. Relancée à plusieurs reprises par Léa Salamé pour "Stupéfiant !", la célèbre réalisatrice a finalement accepté, quelques jours après la tribune de Catherine Deneuve dans Le Monde. Dans un extrait de l’émission, diffusée ce lundi soir sur France 2, Maïwenn réclame son droit à vivre le harcèlement sexuel à sa manière : "Ecrire un film, écrire une lettre, écrire un SMS, employer des mots et des phrases qui ne veulent pas dire la même chose pour vous que pour moi. Je réclame le droit de panser mes plaies comme je le veux".

"Je réclame le droit de coucher avec qui je veux le temps d'une nuit"

Au-delà du harcèlement sexuel, ce que souhaite surtout Maïwenn c’est pouvoir vivre sa vie comme elle l’entend, sans être jugée par la société qui l’entoure : "Je réclame le droit de coucher avec qui je veux le temps d'une nuit sans être une femme facile quand les hommes sont des séducteurs. Je réclame le droit d'avoir du pouvoir dans mon travail sans faire peur aux hommes. Je réclame le droit d'être draguée avec maladresse, insistance et d'appeler cela 'importuner' si je le veux" lance-t-elle en réponse à la polémique qui a entouré la tribune de Catherine Deneuve. Très émue, Maïwenn finit par être emportée par son émotion et demande une interruption à Léa Salamé. Elle conclura finalement son intervention ainsi : "Quelque chose d'historique est en train de se jouer, en ce moment, alors soyons unies. Chacun doit pouvoir souffrir de ce qu'il veut, comme il veut et quand il veut. On va y arriver".

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 13 déc Non Stop People @NonStopPeople
    TPMP - Miss France 2019 : Gilles Verdez dénonce la mauvaise ambiance https://t.co/0yatp9i5eN https://t.co/eWStZ95Onq
    Détails
  • 13 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Jean-Louis Trintignant "mort il y a 15 ans" : ses douloureux propos sur sa fille Marie https://t.co/tOow3U3Hpc https://t.co/6hCQVnsHoy
    Détails
  • 13 déc lafouine @lafouine78
    RT @BabeFranky: Just do it Fais le_Fais le @lafouine78
    Détails