• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Maïwenn : l'actrice tacle (encore) les féministes et défend Roman Polanski

Maïwenn : l'actrice tacle (encore) les féministes et défend Roman Polanski
  • A-
  • A+
Partager Google+

A plusieurs reprises, Maïwenn a fait part de son mépris pour les féministes qui selon elle sont des "femmes qui n'aiment pas les hommes". Dans une interview accordée à Paris Match, l'actrice et réalisatrice tacle à nouveau le mouvement et évoque les "conneries" des protectrices du droit des femmes.

En janvier dernier, en plein mouvement #MeToo, Maïwenn prenait position en répondant à la tribune de Catherine Deneuve. "Je réclame le droit de coucher avec qui je veux le temps d'une nuit sans être une femme facile quand les hommes sont des séducteurs. Je réclame le droit d'avoir du pouvoir dans mon travail sans faire peur aux hommes." déclarait-elle en pied de nez aux féministes.

Aujourd'hui encore, l'actrice et réalisatrice fait part de son aversion pour les féministes dans les colonnes du nouveau numéro de Paris Match, en kiosque ce jeudi 22 octobre : "C'est fou ce qu'elles (les féministes, ndlr) peuvent dire comme conneries, ces derniers temps. Ce sont des femmes qui n'aiment pas les hommes, c'est clair, et qui sont à l'origine de dommages collatéraux très graves" lance l'ancienne compagne de Luc Besson.

Maïwenn prend la défense de Roman Polanski 

Totalement opposée aux idées véhiculées par le mouvement #MeToo et par la vague de féminisme, Maïwenn profite de cette interview pour défendre Roman Polanski et descendre l'actrice Adèle Haenel qui avait quitté la cérémonie des César avec fracas : "Polanski a reçu un prix pour un film formidable, où est le problème ? On ne lui a pas non plus décerné un prix Nobel ! Adèle Haenel doit avoir un gros bobo quelque part, pour être partie comme elle l'a fait" déclare-t-elle.

Si la mère de famille de 44 ans "reconnaît très bien que (les agressions sexuelles soient) condamnables", elle estime néanmoins que certaines victimes ont une part de responsabilité : "Si j'accepte de me rendre dans la chambre d'un homme à 1h du matin, je me doute bien que ce n'est pas pour parler d'un rôle !" lance-t-elle à nos confrères de Paris Match. Des propos bien tranchés qui risquent de faire grincer des dents au sein de l'opinion publique.

 

Par E.S.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 02 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Miss France 2021 : Découvrez les candidates en maillot de bain (Photos) https://t.co/qoTAYHlE77 https://t.co/1tOi09dyBa
    Détails
  • 02 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Jean-Marie Bigard et Lola Marois : pourquoi la "liberté" est primordiale dans leur couple (Exclu vidéo)… https://t.co/01UztCyDno
    Détails
  • 02 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Miss France : les polémiques vont-elles trop loin ?
    Détails