• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Mélanie Laurent : Ses secrets de réalisatrice

Mélanie Laurent : Ses secrets de réalisatrice
  • A-
  • A+
Partager Google+

L’actrice et réalisatrice s’est lancée dans la réalisation de son deuxième film. Ce dernier, "Respire", est présenté à la semaine de la critique. Elle a donné un entretien à Télérama dans lequel elle évoque ses années lycées, son expérience avec Quentin Tarantino, ses influences, et le déroulement du tournage.

Pour son second film, l’actrice et réalisatrice Mélanie Laurent a adapté un roman d’Anne-Sophie Brasme. Ce dernier relate la relation ambigüe faite de haine et d’amour entre deux lycéennes interprétées par Lou de Laâge et Joséphine Jappy. Très bien accueilli Cannes, il engendre à sa projection une standing ovation et un complément non négligeable de la part du critique renommé Charles Tesson : "Très jolie surprise" .

Le tournage de son film aura duré six semaines. Le moment qu’elle trouvera le plus dur est la fin de celui ci. "C’est toujours un déchirement de quitter tout le monde, surtout quand le tournage est rapide". Elle précise que toute l’équipe est à Cannes. Concernant l’ambiance générale dans laquelle s’est tourné son second long métrage, elle raconte : "Je voulais faire un film sur la détestation, et je voulais que ça se passe dans l’amour, donc on s’est aimé tous très fort".

Ce film est réalisé après sa grande expérience au près du réalisateur Quentin Tarantino qu’elle appelle tout simplement "Quentin". Quand Télérama lui demande ce qu’elle a appris de lui, elle répond qu’ elle a appris à faire danser, comme lui, ses équipes sur le tournage. Elle s’était promis, alors qu’elle tournait avec, et qu’elle avait déjà des projets de réalisation, d’embarquer au maximum ses équipes. "Ce que j’avais trouvé assez génial, c’est qu’il mettait de la musique sur le plateau et tout le monde dansait. Je l’ai beaucoup fait avec mes techniciens".

Ses influences

Pour l’histoire en elle-même, outre le roman éponyme, elle a réfléchi sur les rapports que les filles en général ont entre elles. "On est très cruelles entre filles, j’ai l’impression que les rapports entre mecs sont beaucoup plus simple". Elle a tout de même puisé quelques éléments de son film dans  sa jeunesse : "J’ai connu un peu l’état du bizutage, le rejet de toute une classe, et puis la parano.Quand on a l’impression dans l’enceinte du lycée que tout le monde parle de vous, et que tout le monde vous déteste. Ca je pense qu’on le ressent tous à un moment  donné. J’avais envie de jouer un peu sur cette ambiguïté-là : à la fois une cruauté qui est vraiment là, et une part de schizophrénie".

Si son travail peut faire penser à La vie d’Adèle (il fait d’ailleurs partie des 13 films cannois retenus pour la compétition de la Queer Palm; le prix LGBT du Festival), Mélanie Laurent l’affirme pourtant : elle a adoré le film mais ne s’en est pas inspirée. Ses "inspirations", elle les tire en grande partie du film Martha Marcy May Marlene de Sean Durkin, du moins "en mise en scène, en lumière, en caméra épaule, et en idée de peu de chose et pourtant garder la tension tout le temps". Elle rajoute : "Alors que bizarrement c’est vraiment pas la même histoire".

Le film traite du bizutage, elle évoque donc Bully, qu’elle trouvait "beaucoup trop violent par rapport à ce qu’elle voulait raconter des jeunes en France aujourd’hui". Elle exlique : "Je pensais que ça allait être une référence et en fait, non". Les couleurs de son film, font bien évidemment penser à "Virgin suicides" de Sofia Coppola, mais elle avoue : "Je pensais que revoir Virgin Suicides allait me donner plein d’idées et en fait je me suis rendue compte que c’était loin du scénario".

Par Caroline André

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 14 déc Kev Adams @kevadamsss
    Merci encore pour cette projection énorme en #GrandLarge de Tout là-haut : RDV mercredi pour découvrir le film part… https://t.co/HmQN0AdpSy
    Détails
  • 14 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Laurent Wauquiez estime qu'Emmanuel Macron a fait preuve d'opportunisme au moment de la mort de #JohnnyHallyday… https://t.co/xllx5vY2wp
    Détails
  • 14 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Jean-Pierre Foucault a failli se faire casser la gueule par #JohnnyHallyday à l'époque où il était marié à Adeline… https://t.co/5IDYLLEGH3
    Détails