• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Michèle Bernier : Sa surprenante opinion sur Charlie Hebdo (vidéo)

Michèle Bernier : Sa surprenante opinion sur Charlie Hebdo (vidéo)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Dans une interview accordée au Journal du Dimanche, Michèle Bernier revient sur l’évolution de Charlie Hebdo. Fondé par son père, Georges Bernier, en 1960, le journal ne semble pas vraiment correspondre aujourd’hui à l’idée qu’elle s’en faisait lorsqu’elle était enfant. Et ça la dérange. Non Stop People vous en dit plus.

Michèle Bernier n’a décidément pas sa langue dans sa poche depuis le début de l’année. De retour sur France 3 le 12 janvier dernier avec La Stagiaire, Michèle Bernier en avait profité pour accorder une interview à TV Mag. Et avait glissé un premier tacle à l’industrie du cinéma : "Le cinéma aime les filles glamour qui peuvent vanter des produits de beauté. Moi, ce serait plutôt les produits de vaisselle !" balançait-elle non sans un certain humour afin d’expliquer pourquoi elle se faisait rare au grand écran. Puis, dimanche dernier, elle était sur le plateau de Thierry Ardisson dans Salut les Terriens sur Canal+. Interrogée sur son absence de la troupe des Enfoirés, un sujet qu’elle avait déjà évoqué avec émotion sur Le Divan de Marc-Olivier Fogiel, Michèle Bernier a semblé résignée : "En fait, j'ai vu la naissance des Restos du Coeur avec Coluche. Coluche, il a lancé les Restos avec les copains qu'il a, c'est-à-dire que pour lui, il n'y a pas untel ou un autre qui soit plus important. Et à chaque fois, je me suis dit, c'est bizarre, parce que j'avais l'impression de faire partie du truc grâce à mon père (le Professeur Choron, ndlr), mais je n'y suis pas. En même temps, ce n'est pas grave. Ils ne m'ont pas appelée, ils ne m'appelleront plus".

"Charlie Hebdo a changé"

Et ce dimanche, c’est un sujet beaucoup plus sensible qu’a évoqué Michèle Bernier, celui de Charlie Hebdo. Forcément très bien placée pour en parler puisque le journal a été fondé par son père en 1960, la comédienne n’a pas été tendre avec son évolution au fil des années : "Charlie Hebdo a changé. Même si Cabu et Wolinski étaient restés, ce n’était déjà plus le journal que j’ai connu enfant. Désormais, il est plus politisé et moins drôle. Celui que j’ai connu, c’était "Élections, piège à cons". Des mécréants, de joyeux anars sans Dieu ni maître, c’était l’humour à plein pot fait par des gens extrêmement drôles et intelligents. Des illuminés beaucoup plus généreux dans leur façon de concevoir le monde et de le casser en mille morceaux avec des grands éclats de rire. Ils n’affichaient pas d’engagement politique. Mon père n’a jamais voté de sa vie".

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 11 déc Bruno Mars @BrunoMars
    RT @24kmagic_tour: Available Now: 24k Magic Live At The Apollo Theater Limited Edition Hardcover Book. 144 pages documenting the legendary…
    Détails
  • 11 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    Vous êtes prêt pour la détente #TPMP ? Je vous embrasse fort ! A tout de suite mes chéris 😘😘😘😘
    Détails
  • 11 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Inséparables dans "Charmed", Rose McGowan et Alyssa Milano s'entendent beaucoup moins bien dans la vraie vie. Surto… https://t.co/irCYUbgUAl
    Détails