• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Orelsan : son premier film, ses années de galère, Gringe, il dit tout

Orelsan : son premier film, ses années de galère, Gringe, il dit tout
(c) Maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

Après des années de carrière dans l’univers très fermé et très masculin du rap, Orelsan ajoute depuis peu, une nouvelle corde à son arc, celui de réalisateur. En effet, Comment c’est Loin, son premier film est actuellement à l’affiche. L’occasion pour Orelsan, de parler de ses années loin du feu des projecteurs, et de ce premier long métrage dont il est très fier.

C’est en 2007 que le public découvre le talent d’Orelsan. A cette époque c’est sur Internet que le rappeur fait le buzz, avec son titre polémique Saint-Valentin. Eternel nonchalant, Orelsan se met pourtant au travail et perce réellement en 2011 avec son album Le Chant des Sirènes qui lui vaudra d’ailleurs deux Victoires de la Musique en 2012. Mais si la carrière d’Orelsan n’est plus à prouver, ce dernier s’essaye à de nouveaux projets. En effet, depuis ce mercredi 9 décembre le premier film du rappeur est à l’affiche. Baptisé Comment c’est Loin, ce long métrage retrace la vie d’Orelsan et de son ami Gringe.

Récemment interviewé par nos confrères de Metronews, Orelsan est revenu sur sa rencontre avec son acolyte Gringe. « C’était à Caen… Je l’ai rencontré dans le magasin de skate où il bossait en tant que stagiaire. J’y traînais avec mes potes. On m’a dit qu’il rappait, ce que je faisais déjà depuis un moment. Je l’ai abordé pour qu’on fasse un groupe alors que je n’avais jamais rien entendu de lui. C’est trop bizarre. J’étais tout feu, tout flamme. »

"Pour percer, il m’a fallu apprendre la patience"

Une amitié qui dure depuis de nombreuses années maintenant, et qu’Orelsan a voulu retranscrire à l’écran. « J’ai beaucoup remis à demain ce que je pouvais faire à la minute même. Mon personnage et celui de Gringe sont très différents. Lui est plus névrosé, pas à l’aise. Il est fainéant, il a peur de réussir. Le mien ressemble à ce que je suis dans la vraie vie : il fait plein de trucs sans jamais arriver au bout de quelque chose. Quand j’étais jeune, on me disait souvent que je ne foutais rien alors que je passais mes journées à apprendre un tas de trucs sur l’ordi. »

Dans Comment c’est Loin, Orelsan lève le voile sur ses années de galère, loin du feu des projecteurs. « Je suis content de les avoir vécues contrairement à certains qui ont explosé vite, grâce à un buzz, et qui sont persuadés de leur talent. Pour réussir à percer, il m’a fallu apprendre la patience. A la base, j’étais super timide, encore plus que dans le film. Je n’arrivais pas à discuter avec les gens, raison pour laquelle je n’ai pas trouvé du taf en sortant de mon école de management. J’ai fait plein de petits jobs. Si ma carrière musicale s’effondre, je n’ai pas du tout peur de prendre une autre voie. »

Par Nataly Salmeron

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 28 oct Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    RT @BalanceTonPost: Ce soir pour la spéciale #BalanceTonPost en direct à 19h40, nous allons débriefer les annonces d'Emmanuel Macron ! Méd…
    Détails
  • 28 oct Non Stop People @NonStopPeople
    LFAUIT : pourquoi Eric Antoine était au bord des larmes en évoquant ses enfants https://t.co/8enBRcfgpn https://t.co/RGWKIeu2Qu
    Détails
  • 28 oct La Fouine @lafouine78
    RT @booska_p: .@lafouine78 adopte la drill dans son nouveau morceau https://t.co/Nu4skeBU6X
    Détails