• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Patients ou comment Grand Corps Malade nous fait rire avec le handicap (Exclu vidéo)

Patients ou comment Grand Corps Malade nous fait rire avec le handicap (Exclu vidéo)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Le 1er mars prochain Grands Corps Malade sort son premier film en tant que scénariste et réalisateur. Dans " Patients ", c’est d’abord son parcours en centre de rééducation qu’il raconte. C’est surtout celui de tous ceux qui l’ont traversé. Un long-métrage rempli d’humour qui pose un nouveau regard sur le mot handicap. Non Stop People vous en dit plus.

Si vous connaissez Grand Corps Malade c’est d’abord pour sa musique. Son slam plus précisément, qu’il déclame de sa voix grave, penché sur sa béquille qui ne le quitte jamais. Car Grand Corps Malade c’est aussi un parcours de vie hors du commun. À l’âge de 20 ans il devient tétraplégique, suite à un plongeon dans une piscine trop peu remplie. Bien que les médecins lui annoncent qu’il restera paralysé toute sa vie, il réussit à retrouver l’usage de ses jambes, en 1999, après une année de rééducation.

" On ne voulait pas aborder le slam"

De cette expérience il en a fait des morceaux de musique bien-sûr, un livre aussi, " Patients ", paru en 2012. C’est cet ouvrage qu’il adapte aujourd’hui au cinéma et dont il a assuré la réalisation, avec Mehdi Idir. " J’avais l’envie d’écrire un scénario d’abord. C’était ça qui m’intéressait. De me frotter à un nouveau type d’écriture, notamment les dialogues, j’avais très envie de ça. Après je me suis pris au jeu, au fur et à mesure de l’écriture du scénario, j’ai eu envie d’aller au bout du projet, de le réaliser. Très naturellement l’envie était aussi de le faire avec Mehdi Idir. Il réalise tous mes clips depuis une dizaine d’années, il n’avait pas encore fait de long-métrage dans tout son parcours. On s’est dit que tous les deux on allait essayer d’être à la hauteur de cette montagne qu’est un long-métrage. "

Plus qu’une simple envie biographique Grand Corps Malade, alias Fabien Marsaud, visait l’universalité " C’est vrai que c’est mon histoire, j’ai vécu chaque scène de ce film, tous les personnages du film ont vraiment existé, mais en même temps le but c’était de rendre l’histoire plus large, plus universelle. […] On ne voulait pas que le fait que ce soit mon histoire vienne un peu polluer le propos. Le propos c’est de raconter le quotidien au cœur d’un centre de rééducation, la difficulté de leur vie. " Il est alors, très peu fait allusion à son éveil à la musique qui viendra beaucoup plus tard. " J’ai écrit des petits textes à ce moment-là, mais c’est resté dans des fonds de tiroirs. Le vrai déclic est venu six ans plus tard. De toute façon, ce n’était vraiment pas le sujet, on ne voulait pas aborder le slam.» Ne reste que cette volonté de montrer le handicap autrement " La plupart des gens vont apprendre pas mal de chose sur le handicap.[…] Quand tu sors de ce film tu comprends qu’il y a beaucoup plus à gérer que juste le manque de mobilité. "  Pari réussi pour Grand Corps Malade et son " Patients ". Un film à retrouver le 1e mars dans les salles de cinéma.

Par Camille Esnault

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 21 sep Non Stop People @NonStopPeople
    Herbert Léonard sorti du coma : son retour sur scène est déjà imminent ! https://t.co/Ye1sdJdiu7 https://t.co/WelTft1u2t
    Détails
  • 21 sep Kim Kardashian West @KimKardashian
    My @kkwbeauty Powder Contour & Highlight kits are back in stock tomorrow! 12pm pst at https://t.co/PoBZ3bhjs8 https://t.co/OBaWxA24JI
    Détails
  • 21 sep Non Stop People @NonStopPeople
    Kate Middleton enceinte : le prince William sème le doute sur la date de l'accouchement https://t.co/xOOdkpIZwT https://t.co/tmYlaMKXbO
    Détails