Cinéma

Philippe Lacheau, Dany Boon, Nicolas Duvauchelle : La 25ème édition des Trophées du Film Français (Exclu vidéo)

Le 6 février dernier avait lieu la 25ème cérémonie des Trophées du Film Français, célébrée au Palais Brongniart à Paris, une soirée qui récompensait, entre autres, les leaders du box-office et des audiences. L’occasion pour Non Stop People, d’aller à la rencontre des acteurs Dany Boon, Alice Pol, Sabrina Ouazani, Philippe Lacheau ou encore Tarek Boudali.

C'est au célèbre Palais Brongniart à Paris, place de la bourse, que s'est déroulée la prestigieuse soirée des Trophées du Film Français. Une 25ème édition organisée, comme chaque année, par le magazine Le Film Français, en partenariat avec Lacoste, UniFrance, Marques et Films ou encore TF1. Un événement qui met à l'honneur les pépites du 7ème art et récompense les records d'audience TV de l'année. Au programme de la soirée, une assemblée très VIP : Vanesse Guide, Amelle Chahbi, Elsa Zylberstein, Nicolas Duvauchelle, Anne Le Ny, Laurent Lafitte, Souleymane Ndiaye, Philippe Lacheau, Tarek Boudali, Lucien Jean-Baptiste, Alice Pol, Agnès Varda, Sabrina Ouazani, Arnaud Ducret, Laetitia Dosch, Dany Boon, Florent Peyre, Armelle Deutsch ou encore Jérôme Commandeur.

DU BEAU MONDE RÉCOMPENSÉ

Interrogé par Non Stop People sur les films marquants de l'année 2017, le réalisateur de Baby Sitting Philippe Lacheau se confie : "J'ai aimé le sens de la fête et Santa... Chaque année, le cinéma français nous amène plein de jolis films." Également interrogé, l'acteur Lucien Jean-Baptiste a préféré le film en course pour les César 2018 : "120 battements était bien. On progresse avec ce genre de films." Les acteurs Nicolas Duvauchelle et Sabrina Ouazani, eux, ont apprécié le drame de la réalisatrice Julia Ducournau : "J'ai adoré l'esthétique de Grave", "Complètement exceptionnel, ce film est dingue" Venu, en compagnie de sa partenaire Alice Pol, pour accepter le Trophée du meilleur film français décerné à son long-métrage Raid Dingue, Dany Boon en a profité pour tirer le portrait du 7ème art actuel : "Nous avons un cinéma qui marche et qui s'exporte bien, avec un spectre artistique très large. Tous les genres peuvent exister." Et pour la première fois, l'acteur et réalisateur Tarek Boudali a remporté celui de la meilleure première réalisation pour son film Épouse moi mon pote, dans lequel il partage l'affiche avec Philippe Lacheau : "C'est comme un Oscar. Je n'ai jamais eu de prix donc c'est valorisant pour moi. Je n'ai pas hyper confiance en moi, donc recevoir ce prix prouve que j'ai bien fait mon travail et que les gens ont aimé."

Par Carla B

 

Outbrain
Fil d'infos