• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Robin Williams : Le suicide par pendaison confirmé par l'enquête

Robin Williams : Le suicide par pendaison confirmé par l'enquête
  • A-
  • A+

Trois mois après le drame, l’enquête sur la mort de l’acteur emblématique Robin Williams révèle les circonstances exactes de son décès. Celui qui interprétait Sean Mac Guire dans "Will Hunting" s’est bel et bien suicidé et ce, non sous l’emprise de la drogue ou de l’alcool.

Le 11 aout dernier, on apprenait le décès de l’acteur américain Robin Williams. A 63 ans, l’humoriste avait joué dans 76 films et avait derrière lui près de quarante ans de carrière.

Dès lors, une enquête pour connaitre les circonstances exactes du décès était entamée, bien que la thèse du suicide fût fortement privilégiée dès les premières heures. Trois mois après ce triste jour, cette dernière est confirmée par Robert Doyle, l’officier chargé de l’enquête.

La cause officielle du décès est donc le suicide avec "asphyxie par pendaison". Le coroner de Marin County, Robert Doyle, donc, a précisé que le comédien avait tenté de s'entailler le poignet gauche.

Aucun message d’adieu ou d’explication n’a été trouvé sur les lieux du drame, c’est-à-dire au domicile même de l’acteur, à Tiburon, dans le nord de San Francisco, en Californie. On notera que le comédien n’était pas non plus sous l’emprise d’alcool ou de drogue. Le rapport indique en effet "Les examens toxicologiques ont révélé l'absence d'alcool ou de drogues illicites (...) Des médicaments nécessitant une ordonnance ont été détectés en concentration thérapeutique".

"Dépression, Parkinson et une paranoïa croissante"

Pour rappel, comme l’avait indiqué Susan Schneider, épouse de l’humoriste, Robin Williams souffrait depuis 2011 d‘un début de maladie de Parkinson et  d’une dépression "pendant la majeure partie de sa vie à l'âge adulte", ce qui l’obligeait à suivre un traitement…

Dans une version plus détaillée du rapport réalisée par le coroner, on peut lire "Ses antécédents médicaux rapportés par certaines sources incluent la dépression, la maladie de Parkinson et récemment une paranoïa croissante".

Le communiqué en question est à retrouver sur le site de la police de Marin County.

Par Caroline André

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 21 juil Miley Ray Cyrus @MileyCyrus
    🌺🌸🌹🌺🌸🌹🌺🌸🌹🌸 #LOVE https://t.co/BAeDDl1ORC
    Détails
  • 21 juil KATY PERRY @katyperry
    RT @Proteautype: The U.S. suicide prevention hotline is 1-800-273-8255. In Canada, you can find a crisis centre here: https://t.co/VZTSsLuS…
    Détails
  • 21 juil KATY PERRY @katyperry
    RT @HANAtruly: if u notice or suspect that someone u know is struggling w depression, check in & offer support. u never know how a few kind…
    Détails