• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Robin Williams : sa femme avoue que c’est la folie qui l'a mené au suicide

Robin Williams : sa femme avoue que c’est la folie qui l'a mené au suicide
  • A-
  • A+
Partager Google+

Il y a un peu plus d’un an maintenant, les fans de Robin Williams apprenaient avec une immense tristesse, que l’acteur s’était donné la mort par pendaison. Victime depuis de nombreuses années de dépression, Robin Williams était cependant atteint d’une pathologie encore pire. En effet, sa femme, récemment invitée sur le plateau de Good Morning America a dévoilé que l’acteur était atteint de démence avant de passer à l’acte. Non Stop People vous en dit plus.

Le 11 août 2014, c’est avec une immense tristesse que les fans de Robin Williams apprennent le suicide de ce dernier. Alors que l’acteur était dépressif depuis de très longues années, il se pourrait que ce ne soit pas la dépression qui a mené Robin Williams au suicide.

C’est en tout cas ce qu’a confié sa femme, Susan Schneider lors de son récent passage sur le plateau de l’émission Good Morning America. Dans cette émouvante interview, la veuve de l’acteur revient sur un épisode qui a précédé le suicide de Robin Williams. « J'ai ouvert la porte, il y avait du sang qui coulait. Sa serviette était imbibée de sang et il se tamponnait la tête. J'ai crié pour savoir ce qu'il s'était passé, ce qu'il avait fait, et il a montré la porte du doigt... Je lui ai demandé s'il s'était cogné, il m'a fait signe que oui de la tête. Mon meilleur ami était en train de perdre pied. »

"La dépres­sion n’était qu’un de ses 50 symp­tômes"

Mais alors que tout le monde pensait que c’est la dépression qui rongeait Robin Williams qui a poussé l’acteur à passer à l’acte, sa femme a apporté une toute autre explication. Selon elle, son mari était atteint de démence avant son suicide. « J’ai passé cette dernière année à essayer de décou­vrir ce qui a tué Robin. À tenter de comprendre ce contre quoi nous luttions, ce contre quoi nous nous battions dans les tran­chées. Ce n’est pas une dépres­sion qui a tué Robin, la dépres­sion n’était qu’un de ses 50 symp­tômes et ce n’était qu’un petit symp­tôme. »

Et c’est avec la plus grande tristesse que Susan Schneider est revenue sur le soir qui a précédé le suicide de Robin Williams. « J'étais en train de me mettre au lit, il est venu dans ma chambre plusieurs fois pour me dire Bonne nuit, mon amour. Il est revenu puis il est ressorti avec son iPad, on aurait dit qu'il avait quelque chose à faire et j'ai pensé qu'il allait mieux. Ce sont ces derniers mots. »

Par Nataly Salmeron

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 17 déc Kim Kardashian West @KimKardashian
    RT @NeveKardashian: All new #KUWTK tonight at 9/8c only on E! @khloekardashian @kourtneykardash @KimKardashian @KrisJenner https://t.co/CEN…
    Détails
  • 17 déc Kim Kardashian West @KimKardashian
    Don’t miss a brand new episode of @kuwtk tonight! https://t.co/DfoSCVXKB2
    Détails
  • 17 déc P!nk @Pink
    RT @POPSUGARMoms: "My heart explodes when he connects to his girls like this." https://t.co/2QCo5IHXWg
    Détails