• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Ryan Gosling : "Lost River est un film très personnel"

Ryan Gosling : "Lost River est un film très personnel"
(c) Maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

Pendant quelques jours, Ryan Gosling était en France pour la sortie en salles de son premier film en tant que réalisateur, Lost River. Le canadien a donc multiplié les interviews et apparitions dans les médias. Il s'est ainsi confié à nos confrères de Première, à qui il a expliqué l'importance de la ville de Detroit dans son film, et son envie de passer une nouvelle fois derrière la caméra.

Depuis mercredi, les spectateurs français ont pu découvrir au cinéma Lost River, le premier film de Ryan Gosling en tant que réalisateur. En passant derrière la caméra, l'acteur trop souvet réduit à son rôle de beau gosse a pris des risques. Très tendu chaque fois qu'il a dû le présenter au public, notamment au Festival de Cannes où le film était en sélection officielle, dans la catégorie Un Certain Regard, le canadien est aujourd'hui fier de son "bébé" cinématographique.

Ryan Gosling a d'ailleurs pris goût à la réalisation puisqu'il a confié à nos confrères de Première avoir hâte de tourner son prochain film. Mais, le compagnon d'Eva Mendes n'a pour le moment pas de projet pour son deuxième long métrage. "Mais vous savez, ce qui était super avec ce film c’est qu’il est né naturellement, d’une expérience vécue que j’ai eu envie de partager. Je crois que c’est comme ça que j’ai envie de faire du cinéma. Dans un élan spontané" explique-t-il. Il ne lui manque donc que l'inspiration.

"Lost River est un film très personnel"

Pourtant, la critique n'a pas tellement fait de cadeau à Ryan Gosling. Mais, ce dernier sait que cela fait partie du "jeu"  et était conscient que cela pouvait se produire. Il est également conscient du fait qu'il a été directement catégorisé comme un acteur devenu réalisateur : "C’est mon premier film, je suis un débutant ; je pense qu’on ne peut pas monter sur le ring et se plaindre de prendre des coups. C’est le jeu. [...] Généralement, quand un acteur passe derrière la caméra, il a tendance à refaire ce qu’il a déjà fait avant. Moi j’ai fait un film très personnel, très différent des films dans lesquels j’ai joué, et en plus je ne suis pas à l’écran. Je savais que je m’exposais à la critique, mais ce n’était pas une raison suffisante pour me décourager."

Avec Lost River, on est bien loin des films qui l'ont révélé au grand public comme la comédie romantique The Notebook (N'oublie jamais) ou encore Crazy Stupid Love. On se rapproche beaucoup plus des univers de Nicolas Winding Refn, réalisateur danois qui a fait de Ryan Gosling sa nouvelle muse en lui confiant les rôles principaux de Drive et Only God Forgives. Parmi les inspirations du canadien, on peut également citer David Lynch ou encore Guillermo del Toro.

Mais, la véritable inspiration de Lost River, outre son enfance, c'est la ville de Detroit. "J’ai eu l’occasion d’aller travailler là-bas, et c’est en me promenant dans ces quartiers que l’envie de faire mon film est née. Tout est parti de là. C’est compliqué de séparer Lost River de Detroit, et en même temps Lost River est un conte précisément pour lui donner une portée universelle. Il y a des Lost River partout dans le monde" a ainsi confié Ryan Gosling à nos confrères de Première.

Detroit est en effet l'une des villes américaines les plus durement touchées par la crise. Il s'agit d'ailleurs sde la première grande ville des Etats-Unis à avoir fait une demande pour être mise en faillite. Une misère palpable dans le film de Ryan Gosling, et pour cause : celui-ci en a été témoin.

"Les maisons qui brûlent, je les ai vues brûler. J’ai vu des familles assises devant leur maison en train de regarder celle de leurs voisins d’en face être détruites ou brûler, comme si de rien n’était, comme s’il s’agissait d’un truc totalement normal qui arrive tous les jours. Je me suis dit que si je ne filmais pas ça tout de suite, bientôt il n’y aurait plus rien à filmer. J’ai acheté une caméra RED et pendant un an, je suis allé à Detroit dès que je pouvais et je filmais les maisons en démolition. Sans m’en rendre compte, j’avais commencé mon film. L’équipe, les acteurs sont arrivés en cours de route."

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 15 déc Lady Gaga @ladygaga
    When my mind begins to wander I spend it being creative with my friends. Much better place to put your dreams, in t… https://t.co/J5jPoVXKbT
    Détails
  • 15 déc Miley Ray Cyrus @MileyCyrus
    LIT!! 🌈 🌈🌈🌈 https://t.co/RS1COQdcfK
    Détails
  • 15 déc Miley Ray Cyrus @MileyCyrus
    This is my new best friend Their name is “best friend” and they prefer gender neutral pronouns! All I want for Chr… https://t.co/xpzNlGRkha
    Détails