Cinéma

Salma Hayek dénonce le sexisme d’Hollywood : "On est considérées comme des objets sexuels"

Salma Hayek dénonce le sexisme d’Hollywood : "On est considérées comme des objets sexuels"
(c) Maxppp
  • A-
  • A+

Présente au Festival de Cannes pour présenter Tale of Tales de Matteo Garrone, Salma Hayek a participé à une conférence intitulée Women in Motion. L’épouse de François-Henri Pinault a ouvertement dénoncé le sexisme ambiant qui règne à Hollywood.

D’origine libano-mexicaine, Salma Hayek a le sang chaud. Présente à Cannes depuis quelques jours pour présenter son dernier film, Tale of Tales de Matteo Garrone, l’actrice a été invitée à s’exprimer dans le cadre d’une série de conférences baptisées Women in Motion. Et quand il s’agit de s’en prendre à Hollywood, elle n’y va pas par quatre chemins. L’inégalité de salaires entre les hommes et les femmes s’explique, à son avis, très facilement : « Notre seule valeur pour un film, c'est d'être considérées comme des objets sexuels. Voilà l'apport des femmes à un film » lâche-t-elle avant d’en remettre une couche : « Le seul genre de film où les femmes gagnent plus d'argent que les hommes, c'est l'industrie du porno ». Elles sont nombreuses ces derniers mois à dénoncer le sexisme qui règne à Hollywood. Emma Watson, Jennifer Lawrence et plus récemment Charlize Theron ont ainsi pris la parole pour réclamer des rôles moins sexy et plus profonds dans les grosses productions américaines.

"Et s'ils commençaient par faire des films qu'on aurait envie de voir?"

Car pour Salma Hayek comme pour les autres, c’est bien là que réside le fond du problème : « Les grands chefs des studios se disent 'femmes = films de filles, comédies romantiques'. Vous savez quoi? Nous valons mieux que ça » clame-t-elle, révélant au passage que « la plupart des grandes stars ont dans leurs contrats une disposition qui leur permet d'approuver ou non le choix de leur partenaire. Le fait qu'ils puissent avoir ce genre de voix au chapitre est déjà très sexiste. D'autant qu'ils ne sont pas friands de personnages de femmes fortes ». Et pour la femme de François-Henri Pinault, si les rôles proposés aux femmes sont souvent fades et sans profondeur, c’est aussi en raison de la pauvre qualité des films : « L'industrie du film va mal parce que nous n'en avons rien à faire de leurs films, et ils essaient de comprendre pourquoi. Et s'ils commençaient par faire des films qu'on aurait envie de voir ? ». Hollywood est rhabillé pour l’été.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 10 déc Non Stop People @NonStopPeople

    On a aimé live-tweeté #KohLanta avec vous cet année ! On est déjà en tenue de combat pour le livetweet de #DALS dem… https://t.co/ocNELYt0FN

    Détails
  • 10 déc Non Stop People @NonStopPeople

    RT @kik_ikram: Tout est bien résumé 😂😂😂 #KohLanta https://t.co/OGFCNTnbXS

    Détails
  • 09 déc Non Stop People @NonStopPeople

    Quand t'as gagné l'anneau, le confort, les poteaux, une meuf et 100 000€ #KohLanta https://t.co/M6Ba5EsdS4

    Détails