• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Sandrine Kiberlain revient sur son calvaire durant la cérémonie des César 2020

Sandrine Kiberlain revient sur son calvaire durant la cérémonie des César 2020
(c) /MAXPPP
  • A-
  • A+
Partager Google+

Le 28 février dernier s'est tenue la très controversée 45e cérémonie des César. Présidente de cette édition 2020 qui a été marquée par les rebondissements, Sandrine Kiberlain revient aujourd'hui sur cette soirée dans un entretien accordée au magazine Vanity Fair.

La 45e édition des César restera à jamais gravée dans l’histoire de la célèbre cérémonie de remise de prix. Cette soirée du 28 février 2020 s’est en effet déroulée sur un fond de polémique liée aux 12 nominations du film "J’Accuse" de Roman Polanski. À la fin de cette cérémonie où la tension était à son comble, le célèbre réalisateur plusieurs fois accusé de viol et d’agressions sexuelles a, malgré tout été recomposée par le César du "Meilleur Réalisateur".

De quoi engendrer une vague d’indignation dans la mythique Salle Pleyel où se tenaient les festivités. On se souvient par exemple que l’actrice Adèle Haenel n’a pas hésité à quitter la salle et que la maîtresse de cérémonie Florence Foresti n’est pas remontée sur scène pour clôturer le show

Sandrine Kiberlain dans l’embarras

Face au refus de Florence Foresti, c’est Sandrine Kiberlain, présidente de cette 45e édition, qui avait été obligée de prendre place sur scène pour annoncer la fin de la cérémonie en catastrophe. Interviewée par le magazine "Vanity Fair", l’actrice de 52 ans est revenue sur cette soirée mouvementée : "Tout me semblait irréel. Quand on a entendu 'Polanski, meilleur réalisateur', on ne s’y attendait pas. Ensuite, on me dit : 'Florence Foresti refuse de remonter sur scène. Elle est enfermée dans sa loge. Tu dois clore la soirée.' J’ai répondu : 'Mais ça va pas la tête ?' Et puis, bon c’est vrai, il fallait la clore cette foutue soirée alors j’y suis allée. Il fallait bien que quelqu’un le fasse…" a-t-elle confié.


"Durant la semaine qui a précédé la cérémonie, il y avait une mauvaise nouvelle par jour. Ah, j’ai bien fait d’accepter ! C’est l’année idéale. J’ai eu du flair !" s’est souvenue l’ancienne compagne de Vincent Lindon avec ironie. "J’ai vu la soirée partir en catastrophe, pareille à un bateau qui sombre. Alors, je me suis simplement dit que j’allais faire de mon mieux" a-t-elle déclaré.

Néanmoins fière de faire partie de la grande famille du cinéma français, Sandrine Kiberlain a d’ailleurs transmis son amour du septième art à sa fille Suzanne Lindon. La jeune femme de 20 ans fait en effet ses premiers pas dans le milieu dans le film "Seize" qui sortira en salles le 9 décembre prochain.


 

Par E.S.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 16 avr Non Stop People @NonStopPeople
    Moha La Squale condamné à six mois de détention à domicile : son avocate réagit (Exclu vidéo)… https://t.co/KWEhEfWvuJ
    Détails
  • 16 avr Non Stop People @NonStopPeople
    TPMP : Marlène Schiappa raconte son expérience du harcèlement de rue https://t.co/0eo2rkcvgz https://t.co/3PjBLgcF3g
    Détails
  • 16 avr Selena Gomez @selenagomez
    GRACIAS!!! https://t.co/HpYxSRljvx
    Détails