• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Semaine du Cinéma Positif : Jacques Attali lance la troisième édition

Semaine du Cinéma Positif : Jacques Attali lance la troisième édition
  • A-
  • A+
Partager Google+

Ce mardi, Jacques Attali - président de Positive Planet - était à Paris pour la présentation de la troisième édition de la Semaine du Cinéma Positif, qui se déroulera à Cannes du 9 au 14 mai. Le thème cette année : les femmes et le cinéma. Non Stop People, en tant que partenaire de l'événement, y était. Un reportage à découvrir en vidéo.

Rendez-vous était donné au Cinéma Publicis, sur les Champs Elysées, par le président de Positive Planet, Jacques Attali. Ce mardi avait lieu la présentation de la Semaine du Cinéma Positif, qui s'invite à Cannes pour la troisième fois, du 9 au 14 mai. "Cette année la fondation Positive Planet met à l’honneur les femmes par la Semaine du Cinéma Positif. Le cinéma peut être un formidable lanceur d’alerte, pour aller vers un monde où les femmes auront une plus juste place", a déclaré Jacques Attali, dévoilant ainsi le thème de ce grand rendez-vous cannois : les femmes et le cinéma. "Le cinéma positif est un cinéma dans l’intérêt des générations suivantes pour faire réagir et faire évoluer les consciences", poursuit le président de Positive Planet.

JACQUES ATTALI TRES BIEN ENTOURÉ

La Fondation Positive Planet est engagée auprès des femmes depuis 20 ans, notamment par le biais de nos programmes de Women Empowerment à travers le monde. Nous avons réussi à créer une caisse de résonnance suffisamment forte pour intégrer le sujet à l'agenda du Festival de Cannes cette année", déclare Audrey Tcherkoff, vice-présidente exécutive de la Fondation Positive Planet et co-fondatrice de la Semaine du Cinéma Positif. Du 9 au 14 mai, seront organisés 7 rencontres et débats positifs. 17 films seront projetés gratuitement, avant une remise de prix, les trophées du Cinéma Positif. Un grand dîner de gala est également prévu, avec de nombreuses et prestigieuses personnalités, comme Juliette Binoche, Susan Sarandon, Isabelle Huppert, Claude Lelouch, Jane Fonda, Gong Li, Leila Bekhti, Agnès Varda, Zabou Breitman, Audrey Fleurot, Victoria Abril, Sonia Rolland, Thierry Klifa, Christophe Barratier, Abd Al Malik, Harry Roselmack...

Président des Positive Cinema Awards 2018 : Claude Lelouch
Jury des Positive Cinema Awards 2018 : Michel Abouchala, Yves Bigot, Christophe Barratier, Zabou Breitman, Claire Chazal, Laurie Cholewa, Audrey Fleurot, Isabelle Giordano, Pierre-William Glenn, Thierry Klifa, Abd Al Malik, Marie-Castille Mention-Schaar, Sandrine Treiner, Anne Tallineau, Alain Terzian, Jean-Noël Tronc et Pierre Zeni.

Les films en compétition
Meilleur long métrage fiction positif

Battle of the sexes, de Jonathan Dayton & Valerie Faris (UK, USA)
120 battements par minute, de Robin Campillo (France)
D’abord, ils ont tué mon père, d’Angelina Jolie (USA, Cambodge)
Detroit, de Kathryn Bigelow (USA)
Downsizing, d’Alexander Payne (USA)
La belle et la meute, de Kaouther Ben Hania (Tunisie, France, Suède, Norvège, Liban, Qatar, Suisse)
La forme de l’eau, de Guillermo del Toro (USA)
Les conquérantes, de Petra Biondina Volpe (Suisse)
Numéro une, de Tonie Marshall (France)
Okja, de Bong Joon Ho (Corée du Sud, USA)
Pentagon papers, de Steven Spielberg (USA)
Prendre le large, de Gaël Morel (France)
Razzia, de Nabil Ayouch (France)
Une famille syrienne, de Philippe Van Leeuw (Belgique, France)

Meilleur long métrage documentaire positif
A l’ouest du Jourdain, d’Amos Gitai (Israël)
12 jours, de Raymond Depardon (France)
Des rêves sans étoiles, de Mehrdad Oskouei (Iran)
Enseignez à vivre ! – Edgar Morin et l’éducation innovante, d’Abraham Segal (France)
Femmes du Rwanda, de Sonia Rolland (France)
Icare, de Bryan Fogel (USA)
Latifa, le cœur au combat, d’Olivier Peyron et Cyril Brody (France)
Le vénérable w., de Barbet Schroeder (Suisse, France)
Napalm, de Claude Lanzmann (France)
Soufra, de Thomas A. Morgan (USA)
Une suite qui dérange : Le temps de l'action, d'Al Gore (USA)
Visages, Villages, d'Agnès Varda & JR (France)

Meilleur premier long métrage fiction ou documentaire positif
A la recherche des femmes chefs, de Vérane Frediani (France)
A voix haute - la force de la parole, de Stéphane de Freitas et Ladj Ly (France)
Crash test aglaé, d’Eric Gravel (France)
Fractures, d’Harry Roselmack (France)
Human Flow, d’Ai Weiwei (Allemagne)
Irrintzina, de Sandra Blondel et Pascal Hennequin (France)
Jusqu’à la garde, de Xavier Legrand (France)
Ouaga girls, de Theresa Traore Dahlberg (Burkina Faso, France, Suède)
Petit paysan, d’Hubert Charuel (France)
Teheran tabou (film animation), d’Ali Soozandeh (Allemagne, Autriche)

Par Simon Bardet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 22 juil Paris Hilton @ParisHilton
    RT @TheSun: Paris Hilton insists she’s never had plastic surgery or Botox https://t.co/EZhkF0kPV6
    Détails
  • 22 juil Shakira 🤫 @shakira
    Ésta es mi Barranquilla. Shak https://t.co/ClMoBzPdAO
    Détails
  • 22 juil Paris Hilton @ParisHilton
    #DiorBae 👱🏼‍♀️ https://t.co/BJ0KA47ShW
    Détails