• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Sonia Rolland victime de racisme au cinéma : "Je pousse parfois des coups de gueule"

Sonia Rolland victime de racisme au cinéma : "Je pousse parfois des coups de gueule"
  • A-
  • A+
Partager Google+

Dans son nouveau documentaire, Sonia Rolland s’intéresse aux jeunes homosexuels. Il sera diffusé sur Téva, ce samedi 28 mars à 22h25. L’ancienne Miss France a répondu aux questions de nos confrères de Closer. La comédienne évoque le racisme dans le milieu du cinéma.

Après « Rwanda, du chaos au miracle » pour France Ô, Sonia Rolland revient avec un nouveau documentaire intitulé « Homosexualité : du rejet au Refuge ». La comédienne a recueilli le témoignage de jeunes homosexuels rejetés par leur famille et accueillis par l’association « Le Refuge ». Co-réalisé avec Pascal Petit, le reportage de 52 minutes sera diffusé ce samedi 28 mars à 22h25. À l’occasion, Sonia Rolland s’est confiée dans le dernier numéro du magazine Closer, disponible en kiosque ce 27 mars.

« Je loupe des rôles parce que je ne suis pas assez typée »

Élue Miss France en 2000, Sonia Rolland a ensuite décidé de faire carrière en tant qu’actrice et réalisatrice. La jeune femme de 34 ans révèle qu’elle s’est vu refuser des rôles au cinéma à cause de sa couleur de peau. « Au cinéma, c'est toujours compliqué. Moi, j'ai deux difficultés. Celle d'avoir eu un rôle très marquant, Miss France. Et celle d'être métisse, » révèle-t-elle avant d’ajouter : « Je ne suis ni noire, ni blanche, donc on ne sait pas dans quelle case me mettre. Parfois, je loupe des rôles parce que je ne suis pas assez typée. Parfois, c'est pour des choses toutes bêtes, comme : ‘Mais de quelle couleur pourraient être les enfants de Sonia dans le film ?’ Il y a un peu un manque de volonté pour que les choses changent. Et je suis parfois un peu en colère quand je loupe des rôles parce que je suis métisse, » explique-t-elle dans les colonnes du magazine Closer.

Femme engagée, Sonia Rolland dénonce cette forme de racisme présente dans le milieu de cinéma. « On nous dit : ‘Mais si, il y a Omar Sy, Thomas N'Gigol, Fabrice Eboué...’. Ok, ils sont trois. Il faut se contenter de ça ? Non. Alors je pousse parfois des coups de gueule. Après, on va me dire : ‘De quoi elle se plaint, elle travaille quand même !’. C'est vrai, mais je pense aussi à tous ceux qui ne sont pas connus et qui galèrent vraiment à obtenir ne serait-ce qu'un petit rôle, » raconte-t-elle.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 17 déc Kim Kardashian West @KimKardashian
    RT @NeveKardashian: All new #KUWTK tonight at 9/8c only on E! @khloekardashian @kourtneykardash @KimKardashian @KrisJenner https://t.co/CEN…
    Détails
  • 17 déc Kim Kardashian West @KimKardashian
    Don’t miss a brand new episode of @kuwtk tonight! https://t.co/DfoSCVXKB2
    Détails
  • 17 déc P!nk @Pink
    RT @POPSUGARMoms: "My heart explodes when he connects to his girls like this." https://t.co/2QCo5IHXWg
    Détails