Cinéma

Tallulah Willis raconte sa dépression « J’étais devenue ma pire ennemie »

Tallulah Willis raconte sa dépression « J’étais devenue ma pire ennemie »
(c) BestImage
  • A-
  • A+

La vie des enfants de stars n’est pas toujours rose. Entre l’étalage de la vie privée de leur famille, et leurs tourments d’adolescents, certains ont la vie dure. C’est le cas de Tallulah Willis, la petite dernière de Demi Moore et Bruce Willis.

Si beaucoup pensent que les enfants de stars ont la vie facile, la réalité est tout autre. En effet certains vivent très mal le fait de voir étaler les détails de la vie privée de leur famille dans les médias. Et avec la montée en puissance des réseaux sociaux, ce phénomène a accentué le mal-être de certains enfants de stars.

C’est le cas de Tallulah Willis, la troisième fille du couple Demi Moore/Bruce Willis. Alors que ses deux grandes sœurs Rumer, et Scout LaRue ont su grandir sans réelles ombres au tableau, de son côté Tallulah Willis, la petite dernière a très mal vécu son adolescence.

« J’étais deve­nue ma pire enne­mie. »

Récemment interviewée par nos confrères du magazine américain Teen Vogue, Tallulah Willis revient sur cette période difficile et très sombre de sa vie.

« Quelque chose a basculé. Tout a commencé quand j'avais 13 ans dans une chambre d'hôtel new-yorkaise. Je regardais des photos de moi sur Internet quand je me suis effondrée en larmes en lisant les commentaires des internautes. J'ai commencé à penser que j'étais affreuse et dégoûtante. J'avais beau être gentille et aimable, j'étais vraiment un être humain repoussant. »

Piquée au vif par la lecture de ces commentaires négatifs à son égard, Tallulah Willis a petit à petit perdu toute confiance en elle au point de devenir sa propre ennemie.

« Il n'y avait pas seulement les petites brutes anonymes du Web, j’étais deve­nue ma pire enne­mie. »

« La dépression est devenue accablante. Plus rien pour moi n'avait d'intérêt. »

Des mots trop durs, qui ont touché Tallulah Willis au plus profond d’elle-même, si bien qu’elle a commencé à sombrer dans une profonde dépression.

« Quand je suis entrée à l'université, la dépression est devenue accablante. Je ne dormais plus et je ne voulais plus parler à personne. Plus rien pour moi n'avait d'intérêt, l'univers tout entier avait perdu ses jolies couleurs et la nourriture n'avait plus le goût de rien. »

Après avoir connu différents problèmes de drogues, et avoir fait plusieurs allers-retours en désintoxication, Tallulah Willis va mieux aujourd’hui. Elle raconte que c’est aussi grâce au soutien de sa famille et plus particulièrement de sa sœur Scout LaRue qu’elle a réussi à sortir la tête de l’eau.

« On peut dire que je commence tout doucement à me sentir bien avec moi-même et que petit à petit, les choses rentrent dans l'ordre. »

A 20 ans Tallulah Willis semble apaisée, et enfin prête à laisser ses vieux démons derrière elle.

Par Nataly Salmeron

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 03 déc Non Stop People @NonStopPeople

    Non mais Laurent #DALS https://t.co/yQ0HG3P3Pj

    Détails
  • 03 déc Non Stop People @NonStopPeople

    C'était chaaaaauuuuuuuuuud #DALS

    Détails
  • 03 déc Non Stop People @NonStopPeople

    C'était Bolywood à souhait ! #DALS https://t.co/suRVr2I9bV

    Détails