• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Woody Allen : accusation de viol, sa fille Dylan, #MeToo… il s’explique

Woody Allen : accusation de viol, sa fille Dylan, #MeToo… il s’explique
  • A-
  • A+
Partager Google+

Ce vendredi 6 septembre, l’émission "C à Vous" a diffusé une interview de Woody Allen. Accusé de viol depuis plusieurs années et défendu par de nombreuses stars, le réalisateur s’est fermement défendu. Non Stop People vous en dit plus.

A 83 ans, Woody Allen est en guerre avec sa fille Dylan Farrow. Depuis les années 1990, cette dernière accuse son réalisateur de père de viol. Accusations qu’elle a réitérées en 2018 et qui ont eu un impact sur le travail du cinéaste. Ainsi, son dernier film "Un jour de pluie à New York", a été boycotté aux Etats-Unis. Ce vendredi 6 septembre, pourtant, le long-métrage fait l’ouverture du festival du cinéma américain de Deauville. Et si Woody Allen est accablé, il est également soutenu. Récemment, ce sont Scarlett Johansson et Catherine Deneuve qui ont pris la défense du réalisateur. 

"L’erreur est humaine"

Une prise de parole était encore très attendue : celle de Woody Allen. Ce vendredi 6 septembre, "C à Vous" a diffusé une interview du réalisateur. Ce dernier a d’abord répondu à sa fille, principale figure qui s’oppose à lui, avec son frère le journaliste Ronan Farrow (qui avait participé à la chute de Harvey Weinstein et au lancement du mouvement #MeToo). "Je dirais qu’elle commet une grosse erreur", répond ainsi Woody Allen en évoquant sa fille Dylan. "Mais l’erreur est humaine. Ce n’est pas une erreur tragique. Ça ne me menace pas fondamentalement. J’espère que mes détracteurs s’en rendront compte de mon vivant ou alors plus tard, ou peut-être jamais", ajoute-t-il, avec regret. Prononcé innocent par la justice américaine, il déplore le comportement ses détracteurs qui "s’obstinent dans l’erreur", selon lui".

Et en ce qui concerne ses enfants, Ronan et Dylan Farrow, Woody Allen fait part de sa douleur, en évoquant un "lavage de cerveau" qui aurait commencé dès leur plus jeune âge. "Je n’ai même pas le droit d’entrer en contact avec eux", déplore le cinéaste. D’après lui, ils n’avaient que "4 ans et 7 ans respectivement", lorsqu’il leur avait adressé la parole pour la dernière fois. "On les a endoctriné pendant des années. Je ne pouvais pas faire grand-chose", ajoute-t-il, ajoutant que ses enfants étaient "adorables".  En clamant son innocence, Woody Allen soutient toutefois le mouvement #MeToo, estimant qu’il serait "exactement sur la même longueur d’onde" avec la mobilisation.

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 28 fév Non Stop People @NonStopPeople
    Vianney partage un triste message sur Instagram et évoque "un monde normal" https://t.co/ruTYCM3iVs https://t.co/zVgYbhcc5I
    Détails
  • 28 fév Non Stop People @NonStopPeople
    Richard Berry accusé d'inceste : Son commentaire à Patrick Bruel fait jaser https://t.co/fjiaDQhVIA https://t.co/NXeceETUeO
    Détails
  • 28 fév Non Stop People @NonStopPeople
    Abigail Breslin bouleversée : L'actrice annonce la mort de son père de la Covid-19 https://t.co/5sw1k3vnFK https://t.co/qFDKfY4Cjj
    Détails