• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Woody Allen répond aux accusations de Dylan Farrow

Woody Allen répond aux accusations de Dylan Farrow
(c) Maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

Face aux accusations de sa fille adoptive, Woody Allen a décidé de réagir. Dans une lettre ouverte au New York Times, le réalisateur s’est défendu et emporté contre Mia Farrow.

Nouveau rebondissement dans l’affaire Woody Allen/Dylan Farrow. Accusé de viol par sa fille adoptive dans une lettre au New York Times, le cinéaste s’est décidé à riposter en publiant lui aussi une lettre ouverte dans le célèbre journal. Alors que la jeune femme l’accuse d’avoir abusé d’elle en 1992 alors qu’elle n’avait que sept ans, le cinéaste affirme quant à lui que Dylan a été victime de la haine de Mia Farrow à son égard : "On lui a appris à détester son père et à croire qu’il l’avait molesté, cela a forcément eu des répercussions psychologiques sur cette merveilleuse jeune femme". Et d’ajouter : "Pas que je doute que Dylan pense vraiment que je lui ai fait du mal, mais quand votre mère vous met dans la tête que votre père est un monstre et que vous êtes une enfant vulnérable de sept ans, est-ce si inconcevable qu’après des années d’endoctrinement, cette idée ait pris racine dans votre tête ?"

"Bien sûr que je n’ai pas molesté Dylan", a ensuite affirmé Woody Allen, avant de conclure : "Je l’aimais et j’espère qu’un jour elle comprendra qui a vraiment abusé d’elle et qu’elle a été privée d’un père aimant à cause d’une mère plus intéressée par son horrible colère que par le bien-être de sa fille (…) Soon-Yi et moi-même espérons qu’un jour elle se reconnectera à nous d’une façon productive et aimante comme l’a fait Moses (fils adoptive du réalisateur, ndlr)".

Le rapport médical qui disculpe Woody Allen

Alors que Dylan Farrow reste campée sur ses positions, l’arrivée d’un rapport médical dans l’affaire datant de 1993, certifie l’innocence du réalisateur. Dévoilé par Radar Online, le document a été établi à l’ordre de l’hôpital Yale-New Haven date du 17 mars 1993 et indique que les experts ayant ausculté Dylan Farrow ont mis en doute la véracité de ses accusations à l’époque. Il est ainsi expliqué : "Selon notre avis expert, Dylan n'a pas été sexuellement abusée par M. Allen. Nous estimons que ses déclarations, pendant l'évaluation psychologique, ne se réfèrent pas aux événements réels qui lui sont arrivés le 4 août 1992".

On peut également y lire : "Il y avait beaucoup d'irrégularités entre les déclarations vidéos de Dylan et celles qu'elle a faites en face de nous. Elle a raconté l'histoire d'une manière exagérément réfléchie et contrôlée. Il n'y avait aucune spontanéité dans ses déclarations et elle avait une manière de raconter l'histoire comme si elle l'avait répétée. Ses descriptions des détails concernant des événements présumés étaient atypiques et contradictoires".

Par Anais Orieul

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 26 mai Paris Hilton @ParisHilton
    RT @ParisHilton: When you got screenshots that could ruin relationships,friendships and lives, and someone wanna test your patience https:/…
    Détails
  • 26 mai P!nk @Pink
    RT @PPOSBC: Thank you, @Pink for inviting to your #BeautifulTraumaTour and for supporting women’s rights! #StandWithPP https://t.co/RuwKpL…
    Détails
  • 26 mai Miley Ray Cyrus @MileyCyrus
    COME THRU 🌞 https://t.co/ntkYgF9CPi
    Détails