• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Yvan Attal sur son nouveau film, "#LesJuifs" : "Je ne voulais stigmatiser personne"

Yvan Attal sur son nouveau film, "#LesJuifs" : "Je ne voulais stigmatiser personne"
(c) Maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

Alors que "#LesJuifs", le prochain film d’Yvan Attal traitant de l’antisémitisme, ne sortira en salles prochainement, le réalisateur a tenté à plusieurs reprises d’expliquer le fond de sa démarche. Ainsi, lors d’un entretien accordé au Journal du dimanche, le compagnon de Charlotte Gainsbourg a de nouveau évoqué le sujet.

Ces derniers temps, Yvan Attal semble on ne peut plus préoccupé par la montée de l’antisémitisme en France. Ainsi, il a pris la décision de mettre en images son inquiétude dans "#LesJuifs" dont le but est de "démontrer l’antisémitisme sous forme de comédie". Pour ce faire, le réalisateur a alors fait appel à différentes figures du cinéma français à l’instar de François Damiens, Dany Boon, Gilles Lellouche, Benoît Poelvoorde ou encore Catherine Frot. Lors d’un entretien accordé à la chaîne i24 News, Yvan Attal était alors revenu sur les raisons qui l’ont poussé à mener son projet à bien : "Je trouve qu’il y a un climat en France aujourd’hui où les communautés se replient sur elles-mêmes, où les gens se tendent. On ne peut rien dire, on ne peut plus parler. Il y a un grand malaise", avait-il lâché. Plus encore, celui qui se mobilisait contre Eric Zemmour aux côtés de Josiane Balasko avait évoqué son inquiétude : "Je suis un peu inquiet. J’ai des enfants, je grandis dans un pays qui commence un peu à m’inquiéter (…) Quand on voit l’armée française devant les synagogues ou devant les écoles juives, les magasins casher, c’est un peu inquiétant", avait-il confié.

"La question est celle de tous les replis communautaires"

Seulement, s’il croit dur comme fer à la portée de son long-métrage, Yvan Attal a rencontré quelques difficultés avant même la sortie officielle du film, comme l’a raconté Thomas Langmann, le producteur, dans les colonnes du Journal du dimanche : "Les chaînes hertziennes ont refusé de s'engager financièrement. Elles ont trouvé le sujet trop risqué, c'est dommage. En même temps, c'est bon signe, ça veut dire que le projet est original", a-t-il estimé. De son côté, Yvan Attal n’est pas prêt de laisser tomber son idée : "J’avais ce projet depuis longtemps, mais il s’est imposé comme une urgence ces deux dernières années", a-t-il lâché avant d’expliquer plus en détails son combat contre l'antisémitisme ambiant : "Je ne voulais stigmatiser personne, ni tomber dans les travers du film communautaire. Je veux dire combien j’aime la France et combien je suis triste de voir des Français de confession juive avoir peur dans leur pays, au point de le quitter pour certains. Au-delà de l’antisémitisme, la question est celle de tous les replis communautaires"

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 16 déc KATY PERRY @katyperry
    RT @Oprah: Still praying for our little town. Winds picked up this morning creating a perfect storm of bad for firefighters. #peacebestill…
    Détails
  • 16 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    RT @HoudetStephane: Soyez prêts les @FanzouzesTPMP pour notre #appeldudimanche @BBMobile se joint à nous pour vous combler #blackberrykeyon…
    Détails
  • 16 déc KATY PERRY @katyperry
    Woke up to wish my mom a happy 70th birthday today to find my brother evacuating them from the insane #ThomasFire i… https://t.co/ef0FDJmHDj
    Détails