• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Zabou Breitman féministe : elle évoque sa participation au documentaire "RBG" (vidéo exclu)

Zabou Breitman féministe : elle évoque sa participation au documentaire "RBG" (vidéo exclu)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Le mercredi 10 octobre, le documentaire "RBG" rendra hommage à l'avocate devenue véritable icône de la culture pop, Ruth Bader Ginsburg, sur grand écran. Pour la version française de ce long-métrage, on retrouve Zabou Breitman en voix-off. Non Stop People est allé à sa rencontre.

Mais qui est Ruth Bader Ginsburg ? Peu connue en France, cette avocate de 85 ans est une véritable icône de la culture pop américaine. Les exploits de cette dame commencent en 1956, lorsque Ruth Bader Ginsburg alias RBG intègre l'école de droit de Harvard. Elle fait alors partie des neuf femmes à intégrer la promotion majoritairement masculine, puisque parmi les élèves, 500 d'entre eux étaient des hommes. Suite à une carrière universitaire qu'elle a réussie avec brio, malgré les conseils et les avertissements de ses supérieurs, masculins pour la plupart, et même de ses pairs, Ruth Bader Ginsburg entame une carrière brillante d'avocate… et se spécialise dans la lutte contre les inégalités fondées sur le genre. Un engagement féministe grâce auquel elle est ensuite recrutée pour devenir juge à la Cour suprême des Etats-Unis. Elle est l'une des premières femmes à décrocher le poste. C'est cette vie extraordinaire que raconte le documentaire "RBG", en salles dès le 10 octobre, auquel l'actrice et réalisatrice Zabou Breitman prête sa voix. Un film fascinant et inspirant pour la comédienne au parcours éclectique que nous avons rencontrée.

NSP : Comment êtes-vous parvenue à participer à ce documentaire ?
Zabou Breitman : "Il fallait une voix-off en français parce que certaines personnes n'aiment pas que le documentaire soit en version originale et sous-titrée. Les distributeurs français ne voulaient pas que cela empêche les gens de le voir. Ils m'ont donc contacté car mon comportement général était cohérent avec le documentaire et avec sa promotion. Il fallait faire connaître RBG à un grand nombre de personnes. Ce qui n'est pas évident, comme elle n'est pas vraiment connue en France."

A ce propos, que saviez-vous d'elle avant de participer à ce film ?
"Je la connaissais un peu avant de faire le documentaire mais uniquement parce que ma fille habite à New York. Quand je lui ai annoncé qu'on m'avait demandé de faire la voix-off et de faire la promotion d'un documentaire sur RBG, c'est comme si je lui avais dit que je tournais ou que je réalisais un film avec Robert De Niro. Ma fille a donc été très impressionnée. RBG est très inspirante pour les nouvelles générations, notamment pour sa liberté et sa force qui font plaisir aux jeunes générations et aux femmes."

C'est un documentaire très engagé, notamment du côté féministe. Vous identifiez-vous à cette cause ?
"Je pense, oui. La parité est une question fondamentale. Mais l'acte de se battre peut être accompli à plusieurs niveaux. Il s'agit d'être vigilant et de toujours remarquer quand il y a quelque chose qui ne va pas. Ça peut être aussi simple que ça. Et il y a des gens rares, comme RBG, qui font des lois. Mais il ne faut pas oublier que ce n'est pas parce qu'on ne peut pas faire de loi qu'on ne peut pas agir en permanence. Tout citoyen a un pouvoir. Tout citoyen a le pouvoir d'agir et de nommer les inégalités. Tout le monde peut le faire et il faut le faire tout le temps. C'est ce que j'ai toujours fait. Je suis née dans une famille dont le père et la mère étaient féministes donc j'ai toujours été très vigilante aux injustices." 

Maintenant que vous savez qui est RBG, que représente-t-elle pour vous ?
"C'est quelqu'un de rare. Pas seulement parce qu'elle est une femme qui défend les femmes, mais en tant qu'être humain. Quand elle était à Harvard, elles n'étaient que quatre ou cinq femmes dans leur promotion, au début des années 50. L'homme sur qui elle est tombée là-bas est aussi un homme particulier. Il est très à l'aise avec lui-même et n'a pas besoin de prouver à quel point il est génial. Et quand ces deux-là se rencontrent, c'est merveilleux. Mais ça reste des gens hors-normes. Ce qui est beau aussi chez RBG c'est sa part très forte d'humanité."

 

Propos recueillis par Laura Carreno-Müller 

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 19 nov sophia aram @SophiaAram
    Make our diesel great again https://t.co/TiOucbRW4k #GiletsJaunes
    Détails
  • 19 nov Non Stop People @NonStopPeople
    Houcine de la Star Academy : jugé pour violences conjugales sur son ex-compagne https://t.co/nFkHdvbL7i https://t.co/cni8cW2kL5
    Détails
  • 19 nov Non Stop People @NonStopPeople
    Johnny Hallyday : "l'amour plus fort que les mensonges", sa fille Jade répond aux critiques https://t.co/yjtUKVUGdb https://t.co/cczpQCO9gg
    Détails