• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Cinéma

Zabou Breitman : pourquoi elle a signé la tribune de Muriel Robin contre les violences conjugales (vidéo exclu)

Zabou Breitman : pourquoi elle a signé la tribune de Muriel Robin contre les violences conjugales (vidéo exclu)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Muriel Robin s'est mobilisée contre les violences conjugales le dimanche 23 septembre dernier, via une tribune coup de poing publiée dans le Journal du Dimanche et signée par près de 90 personnalités françaises. Parmi elles, Zabou Breitman que nous avons rencontré en exclusivité. Non Stop People vous en dit plus.

"Sauvons celles qui sont encore vivantes", écrivait Muriel Robin dans une tribune le 23 septembre dernier, en s'adressant au président Emmanuel Macron. C'est dans le Journal du dimanche que l'humoriste décidait de publier ce texte contre les violences conjugales. Une démarche qui a reçu le soutien de 87 personnalités au total dont Zabou Breitman. La signer ? "Une évidence", pour cette dernière, qui prête sa voix au documentaire "RBG", en hommage à la grande carrière de l'avocate américaine, devenue véritable icône pop, Ruth Bader Ginsburg, en salles ce 10 octobre. Nous sommes allés à la rencontre de Zabou Breitman, en exclusivité. La comédienne et réalisatrice de 58 ans nous a expliqué en détail la raison de cette prise de position au côté de Muriel Robin. 

"Les mentalités doivent évoluer"

"J'avais fait des court-métrages sur le sujet", nous confie d'abord Zabou Breitman, qui a été aux commandes du court-métrage "Violences Conjugale", produit par la société Les Films du Poisson. "C'est une situation qui n'évolue pas très vite en France. Faire une loi c'est bien. Mais ce n'est pas parce qu'une loi est là que les mentalités évoluent automatiquement. Les mentalités doivent évoluer. Lorsqu'une femme porte plainte pour violences conjugales, il faut être formé pour ça. Et si, pour faire avancer les choses, on doit signer des tribunes, c'est le moins qu'on puisse faire", assure-t-elle. "C'est extrêmement difficile pour les femmes battues de parler de ce qu'elles subissent. On doit monter au créneau pour que ce soit visible. Ce qui n'est pas toujours le cas. On a tendance à fermer les yeux, on ne voit pas alors qu'il suffit de regarder. On reste encore trop timides sur ces sujets-là", conclut-elle. Un engagement qu'elle porte à l'écran comme à la vie. 

Propos recueillis par Laura Carreno-Müller 

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 19 nov sophia aram @SophiaAram
    Make our diesel great again https://t.co/TiOucbRW4k #GiletsJaunes
    Détails
  • 19 nov Non Stop People @NonStopPeople
    Houcine de la Star Academy : jugé pour violences conjugales sur son ex-compagne https://t.co/nFkHdvbL7i https://t.co/cni8cW2kL5
    Détails
  • 19 nov Non Stop People @NonStopPeople
    Johnny Hallyday : "l'amour plus fort que les mensonges", sa fille Jade répond aux critiques https://t.co/yjtUKVUGdb https://t.co/cczpQCO9gg
    Détails