Mode

Inès de la Fressange attaquée en justice par une ex-employée, les poursuites annulées !

Inès de la Fressange attaquée en justice par une ex-employée, les poursuites annulées !
(c) Maxppp
  • A-
  • A+

En décembre dernier, Inès de la Fressange, attaquée aux Prud’hommes par son ancienne gouvernante pour travail dissimulé et licenciement abusif, avait été condamnée à verser environ 5000 euros. Une décision qu’elle avait dès alors contestée. Depuis, un accord a semble-t-il été trouvé entre les deux parties. Non Stop People vous en dit plus.

Inès de la Fressange ne semble pas faire l’unanimité à Tarascon, dans les Bouches-du-Rhône. En effet, alors qu’elle avait décidé de faire agrandir sa maison sans en avoir demandé l’autorisation au préalable à la mairie, elle s’était attirée les foudres de ses voisins. Ces derniers avaient alors souligné le fait que la villa se trouve dans une zone protégée et inscrite à l’inventaire des monuments historiques. "Nous sommes devant un escroc, une femme qui se pense au-dessus des lois. Ses constructions sont un véritable massacre pour le massif de la Montagnette", avait alors lâché un plaignant. Depuis, l’ancien mannequin avait reçu l’obligation de stopper les travaux et de démolir l’extension sous peine de devoir verser une amende de 300 euros par jour. Après cette affaire, Inès de la Fressange avait de nouveau dû faire face à la justice. En effet, une ancienne employée avait décidé de la poursuivre en justice pour travail dissimulé et licenciement abusif.

Un accord confidentiel entre Inès de la Fressange et Chantal Moreau

Selon les informations du Canard EnchaînéChantal Moreau, gouvernante de 55 ans, avait été renvoyé après avoir témoigné son refus de prendre le statut d’auto-entrepreneur. Plus encore, elle faisait office de "femme à tout faire" et devait veiller sur le parc de 9 hectares de la propriété, aller chercher les proches d’Inès de la Fressange et de son compagnon Denis Olivennes à la gare d’Avignon, faire le ménage, les courses ainsi que la cuisine. Payée un peu plus que le Smic, Chantal Moreau versait 350 euros de son salaire à ses employeurs...en guise de loyer pour le mobilhome dans lequel elle vivait avec son fils. De là, l’ancien top avait été condamné aux Prud’hommes et devait alors verser à Chantal Moreau des arriérés de paiements de 4680 euros. Une décision que la star avait contestée. Hier, jeudi 17 mars, un accord a été trouvé. "On a trouvé une solution qui a été acceptée par tout le monde", a déclaré Renaud Dat, l’avocat de la gouvernante, sans toutefois apporter plus de détails. 

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 03 déc Kev Adams @kevadamsss

    WOW Aladin cartonne en Chine ! 《阿拉丁与神灯》2016年11月18日在中国上映,首日排片在10.7%左右,票房是1700万人民币左右(约250万美金左右),感谢中国合作伙伴的努力!Thank You… https://t.co/01CtLi4oM8

    Détails
  • 03 déc Kev Adams @kevadamsss

    Ce we retrouvez le tres talentueux @maximegasteuil en première partie de #ToutEstPossible !! 🙌🙌 Allez le voir en To… https://t.co/Sw9uSEzcSt

    Détails
  • 03 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna

    RT @kevboucher: Record pour "TPMP, ça continue" (la P3 de #TPMP) avec @Cyrilhanouna sur C8 : 1,74 million de fidèles et 7,2% de PDA.

    Détails