• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Mode

John Galliano : "J’avais touché le fond, j’aurais pu mourir"

John Galliano : "J’avais touché le fond, j’aurais pu mourir"
  • A-
  • A+
Partager Google+

Pour la première fois depuis le scandale qui l’a touché en 2011, John Galliano a accepté de donner une interview à la télévision française. Invité ce samedi 14 septembre dans l’émission Le Supplément sur Canal+, l’ancien styliste star de la maison Dior s’est confié en toute franchise et a avoué être revenu de très loin.

Condamné en 2011 pour propos antisémites et racistes lâchés à la terrasse d’un café parisien, John Galliano a connu la descente aux enfers. Licencié de la maison de couture Dior après quinze ans de bons et loyaux services, le Britannique s’était depuis fait extrêmement discret, donnant çà et là quelques interviews. Mais après les longs mois de rehab et l’exil forcé, John Galliano semble enfin renaître de ses cendres. Après une courte collaboration avec Oscar de la Renta en 2013, le voici à présent nommé directeur artistique de l’Etoile, immense chaîne de produits de beauté russe.

Assagi, transformé, le petit génie de la mode a amorcé son retour médiatique ce dimanche 14 septembre dans l’émission Le Supplément sur Canal+. Face à une Maïtena Biraben très en forme, John Galliano s’est confié avec pudeur sur sa descente aux enfers.

Au cours de cet entretien exclusif de dix minutes, celui qui a longtemps créé l’exaltation lors de la Fashion Week, a expliqué notamment qu’il « n’était pas responsable de sa maladie », mais qu’il était « responsable de sa guérison ». Poussé par la présentatrice à revenir sur la fameuse soirée où tout a basculé, John Galliano a expliqué : « Je ne suis pas antisémite, je ne suis pas raciste. Pour autant, ce sont des mots que j’ai prononcé. Quand je me revois dans cette vidéo, je suis dans les affres de ma maladie. Deux semaines après cette soirée, j’ai fait une dépression nerveuse et physique ».

« Sobre depuis 3 ans et demi »

Très fier d’être « sobre depuis trois ans et demi », John Galliano a confié à Maïtena Biraben sans sourciller avoir remplacé son addiction « par la foi ». Le styliste a également avoué qu’il avait fait un énorme travail sur lui-même lors de son passage en Arizona. Un travail dur, avec des sessions d’hypnose qui lui permettent à présent de pouvoir faire face à la célèbre vidéo publiée par The Sun, dans lequel on peut le voir tenir des propos antisémites.

Emotion et larmes

Bien évidemment, si John Galliano affirme enfin voir « la lumière au bout du tunnel », il n’en reste pas moins émotif. Très proche de Barnard Arnault, propriétaire du groupe LVMH, avant que le scandale n’éclate, le créateur n’a pas caché son émotion en évoquant son ancien patron, et en voyant une photo d’eux défiler sur l’écran. Mais c’est en parlant d'Alexis, son compagnon qui ne l’a jamais lâché, même dans ses moments les plus sombres, que John Galliano a définitivement failli craquer. « Il a été formidable, et il l’est toujours. La force qu’il a… c’est absolument incroyable », a-t-il déclaré les larmes aux yeux.

Evoquant un « retour à la créativité pas à pas », John Galliano a finalement avoué que sans l’apparition de cette tristement célèbre vidéo en 2011, il serait « probablement mort aujourd’hui ». « J’avais vraiment touché le fond », a conclu le styliste anglais.

 

Par Anais Orieul

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 14 déc Non Stop People @NonStopPeople
    .@jazzqvemf maman et déjà fatiguée par son nouveau rôle https://t.co/hlyhRVcJCO https://t.co/hmz17Xl2ts
    Détails
  • 14 déc Non Stop People @NonStopPeople
    .@JessicaThivenin et @ThibaultGarcia bientôt parents, leur grande annonce https://t.co/2yttEMWmdn https://t.co/VN1QmUf2x9
    Détails
  • 14 déc Non Stop People @NonStopPeople
    @kevinettom sont dans Le Grand Show à 21h15 ce soir ! https://t.co/dqi6TO1BUg
    Détails