Mode

Les seins d’Emily Ratajkowski créent la polémique !

Les seins d’Emily Ratajkowski créent la polémique !
Facebook
  • A-
  • A+

La bombe Emily Ratajkowski ne s’y attendait peut-être pas, et pourtant sa poitrine vient de créer le scandale. En recevant dans sa boîte aux lettres le dernier numéro de GQ, une Américain ultra conservatrice s’est déchaînée sur Twitter, qualifiant la couverture d’obscène.

Apparemment, Emily Ratajkowski n’a pas encore totalement réussi à mettre le monde entier dans sa poche. Si la bombe du clip Blurred Lines a fait fondre le cœur de millions d’hommes et de femmes, quelques irréductibles résistent encore et toujours à l’envahisseur. C’est le cas d’une maman américaine ultra conservatrice qui n’a pas trop apprécié de voir atterrir le dernier numéro de GQ dans sa boîte aux lettres.

Alors que cette dernière avait commandé des uniformes pour l’école catholique de ces enfants, elle a été très surprise en découvrant le célèbre magazine dans le paquet. En couverture, Emily Ratajkowski s’affiche plus sexy que jamais. La peau bronzée et fiévreuse, la bouche en cœur… c’était déjà beaucoup pour cette maman, mais c’est surtout le fait que le mannequin apparaisse topless, la poitrine légèrement cachée par une couronne de fleurs, qui a déclenché son courroux.

Sur Twitter, elle s’est emballée contre la société qui lui a livré le colis : « J’ai commandé des uniformes pour l’école privée catholique de mes enfants, et vous m’avez envoyé un magazine qui contient des images porno soft pour les hommes ??? » Apparemment, elle n’est pas la seule à s’être retrouvée nez à nez avec l’imposante poitrine d’Emily Ratajkowski. Plus loin, une autre maman s’énerve : « Mon fils de 14 ans a été totalement perturbé ! Cette couverture est obscène ! » Enfin, une personne va encore plus loin : « Je suis littéralement écœurée par ce magazine. Ne m’envoyez plus rien. J’ai retourné mon colis et ne ferai plus jamais de shopping sur votre site ».

La société se confond en excuses

La société de vente de vêtements en ligne Lands’ End s’est tout de suite excusée auprès de ses consommatrices choquées. « Nous sommes vraiment désolés si nous vous avons offensés. Dites-nous si nous pouvons faire quelque chose. Nous avons désabonné tous nos consommateurs du magazine ».

Fort heureusement, ce n’est pas cette petite polémique 2.0 qui arrêtera Emily Ratajkowski. Bientôt à l’affiche de Gone Girl, le nouveau film de David Fincher, la bombe de 23 ans vient en plus de s’offrir un shooting ultra sexy pour Vanity Fair. Mais que les lecteurs américains se rassurent, cette fois-ci, elle a gardé le haut.

Par Anais Orieul

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 04 déc Miley Ray Cyrus @MileyCyrus

    ❤️💜💚💛💙 https://t.co/2eQ40Pxo87

    Détails
  • 04 déc Alizée @mellealizee

    Pour revoir notre trio sur une rumba c'est par ici💕 Enjoy✌🏻️#dals https://t.co/xozFTjhOiH

    Détails
  • 04 déc Justin Bieber @justinbieber

    Download @bestfiends FOREVER for free and help to #endAIDS with @RED and @AppStoreGames https://t.co/6AZuIN0MC9… https://t.co/QBS9hUNQEr

    Détails