Mode

Scandale Miss Nationale, Michel Leparmentier se défend sur Facebook

Scandale Miss Nationale, Michel Leparmentier se défend sur Facebook
  • A-
  • A+

Bien loin des paillettes et du professionnalisme de Miss France, l’élection de Miss Nationale a été un véritable cirque, le week-end dernier à Arras. Plusieurs candidates ont déclaré, après la victoire d’Allison Evrard (Miss Paris), que le concours était truqué. Ce lundi, Michel Leparmentier, président du Comité Miss Nationale, s’explique sur Facebook. Et rejette la faute sur les autres.

Le week-end dernier, à Arras, on était bien loin du glamour de l’élection Miss France. Dans la région de Miss France 2015, Camille Cerf, le concours Miss Nationale a été un véritable fiasco. Lorsque Julien Lepers, maître de cérémonie d’un soir, a annoncé la victoire d’Allison Evrard, Miss Paris, tout a dégénéré. « On a quelque chose à vous dire ! Nous n’avons pas pu voter parce que c’était truqué », a expliqué une des candidates. « Le comité ne s’en est pas caché. Nous, on s’est dit qu’en présence des partenaires il ne pouvait pas tricher. On a su juste avant de monter sur scène que ce n’était pas elle qui devait gagner » a précisé Pauline Thuilliez, candidate nordiste, à la Voix du Nord. Le producteur de cette soirée, Jonathan Pouillet, confirme que c’est le comité qui avait choisi par avance qui gagnerait le concours : « J’étais dans le jury. Lorsque les cinq finalistes étaient connues, le jury était unanime : c’est miss Bretagne qui devait gagner. Le comité voulait faire gagner miss Paris, comme ça, ça lui faisait économiser des frais de déplacement. »

Cristina Cordula et Samir Benzema évitent le fiasco

Michel Leparmentier, président du Comité Miss Nationale, se retrouve donc au centre des accusations. Ce lundi, il a réagi sur son compte Facebook, et assure qu’il n’est en aucun cas fautif : « Du côté du Comité Miss Nationale que je préside, aucun trucage ne peut nous être attribué. Dans cette opération que le comité voulait "révolutionnaire" avec un concept nouveau et moderne, le Comité a choisi deux partenaires : la société WEEMIC production représentée par Jonathan Pouillet (…) et un commercial indépendant Sébastien Samier. (…) Le Comité Miss Nationale a pu contrôler l'opération en Martinique, mais dès le retour en France pour la semaine de préparation, tout s'est détérioré, nous n'avions plus le contrôle des opérations promotionnelles dont Monsieur Sébastien Samier était seul responsable. » Michel Leparmentier énumère tous les couacs pré-élection, avec notamment les désistements de Cristina Cordula et Samir Benzema. Avant de conclure, pour essayer d’éteindre l’incendie : « A la vue du résultat des votes SMS, Allison Evrard (Miss Paris) arrivait largement en tête avec une avance très confortable. Ce classement a été confirmé par le vote des membres du Comité dont le vote est impartial et incontestable. Voilà ce qui pourrait éclaircir la situation et nous sommes à la disposition des candidates pour toutes informations complémentaires. Le Comité tient à remercier et féliciter toutes les candidates pour leur participation à cette aventure. » Pas sûr que ce soit suffisant pour redorer le blason de Miss Nationale, une élection déjà bien dans l’ombre de Miss France et Miss Prestige National.

Par Simon Bardet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 04 déc Miley Ray Cyrus @MileyCyrus

    ❤️💜💚💛💙 https://t.co/2eQ40Pxo87

    Détails
  • 04 déc Alizée @mellealizee

    Pour revoir notre trio sur une rumba c'est par ici💕 Enjoy✌🏻️#dals https://t.co/xozFTjhOiH

    Détails
  • 04 déc Justin Bieber @justinbieber

    Download @bestfiends FOREVER for free and help to #endAIDS with @RED and @AppStoreGames https://t.co/6AZuIN0MC9… https://t.co/QBS9hUNQEr

    Détails